EDS – Samedi 9 mai – LANGUES, TEXTE ET CONTEXTE

SABBAT APRÈS-MIDI

Étude de la semaine :

Dt 32.46, 47 ; 1 R 3.6 ; Nb 6.24-26 ; Gn 1.26, 27 ; Gn 2.15-23 ; 15.1-5.

Verset à mémoriser :

Prenez ce livre de la loi et mettez-le à côté du coffre de l’alliance du Seigneur, votre Dieu ; il sera là comme témoin contre toi (Deutéronome 31.26.).

Les milliards d’habitants de la terre parlent plus de 6000 langues. La Bible a été traduite intégralement dans plus de 600 langues, et le Nouveau Testament ou d’autres portions ont été traduites dans plus de 2500 langues également. Cela fait beaucoup de langues différentes, mais en même temps, cela fait moins de la moitié des langues connues dans le monde.

On estime à 1,5 milliard le nombre de personnes n’ayant pas la Bible dans son intégralité traduite dans leur langue maternelle. Tandis qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, les efforts des sociétés bibliques ont permis que 6 milliards de personnes puissent lire l’Écriture.

Et quelle bénédiction de faire partie de ceux qui ont la Bible dans leur propre langue ! Nous considérons souvent que cela va de soi, en oubliant que non seulement beaucoup n’ont pas la Bible, mais également que pendant des siècles en Europe, la Bible était volontairement tenue à l’écart des foules. Grâce à l’imprimerie et à la Réforme, ce n’est plus le cas. Ceux parmi nous qui ont la Bible continuent de chercher, remplis de l’Esprit, à apprendre à étudier la Parole et à connaitre le Seigneur révélé dans ses pages.

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 16 mai.


Version papier
Version numérique
Version PDF
Version MP3
%d blogueurs aiment cette page :