• EDS – Jeudi 9 avril – Comprendre la Bible par la foi

    Lisez Hébreux 11.3, 6. Pourquoi la foi est-elle si essentielle dans la compréhension de Dieu et de sa Parole ? Pourquoi est-il impossible de plaire à Dieu sans la foi ?

    Tout véritable apprentissage a lieu dans le contexte de la foi. C’est la foi implicite de l’enfant envers ses parents qui permet à l’enfant d’apprendre de nouvelles choses. C’est une relation de confiance qui guide l’enfant pour qu’il apprenne les aspects essentiels et fondamentaux de la vie et de l’amour. La connaissance et la compréhension, par conséquent, se développent à partir d’une relation d’amour et de confiance.

    Dans le même esprit, un bon musicien joue bien un morceau de musique quand il ou elle, non seulement maitrise les aptitudes techniques qui permettent de jouer d’un instrument, mais quand il ou elle manifeste un amour de la musique, d’un compositeur, et d’un instrument. De la même manière, nous ne comprenons pas correctement la Bible lorsque nous l’abordons avec une attitude sceptique ou le doute méthodologique, mais dans un esprit d’amour et de foi. L’apôtre Paul a écrit : sans la foi, il est impossible de lui plaire [à Dieu] (He 11.6). Ainsi, il est indispensable d’aborder la Bible par la foi, en reconnaissant son origine surnaturelle, plutôt que de voir la Bible comme un simple livre humain.

    Les adventistes du septième jour ont clairement exprimé cette idée de l’origine surnaturelle de l’Écriture dans leur première croyance fondamentale, qui dit : « Les Saintes Écritures – l’Ancien et le Nouveau Testament – sont la Parole de Dieu écrite, donnée par l’inspiration divine. Les auteurs inspirés ont parlé et écrit sous l’impulsion du Saint-Esprit. Dans cette Parole, Dieu a confié à l’humanité la connaissance nécessaire au salut. Les Saintes Écritures constituent la révélation suprême, souveraine et infaillible de sa volonté. Elles sont la norme du caractère, le critère de l’expérience, le révélateur irrévocable des doctrines, et le récit digne de confiance des interventions de Dieu dans l’histoire. (Ps 119.105 ; Pr 30.5 ; Es 8.20 ; Jn 17.17 ; 1 Th 2.13 ; 2 Ti 3.16, 17 ; He 4.12 ; 2 P 1.20, 21.) »

    À côté de quoi les gens passent-ils dans leur compréhension de la Bible quand ils ne l’abordent pas avec une attitude de foi ? Pourquoi cette foi n’est-elle pas aveugle ? Autrement dit, quelles sont les bonnes raisons que nous avons de croire, et pourquoi la foi reste-t-elle une nécessité quand on traite des vérités de la Bible ?


    Version papier
    Version numérique
    Version PDF
    Version MP3