EDS – Dimanche 23 février – Le bélier et le bouc

Lisez Daniel 8. Quel est le thème de la vision et en quoi est-elle comparable à ce que nous avons vu dans Daniel 2 et 7 ?

Comme dans Daniel 2 et 7, nous avons ici une autre vision de la grandeur et de la décadence des empires mondiaux, mais avec un symbolisme différent. Ce symbolisme est directement lié au sanctuaire de Dieu. Dans ce cas, les symboles du bélier et du bouc sont employés en raison de leur lien avec le rituel du sanctuaire qui avait lieu le Jour des Expiations, un temps de jugement pour l’Israël de l’époque. Les béliers et les boucs servaient d’offrandes sacrificielles dans le service du sanctuaire. Mais les deux ne sont mentionnés ensemble que pendant le Jour des Expiations. Ces deux animaux sont donc choisis délibérément ici pour rappeler le Jour des Expiations, sur lequel la vision se concentre.

Au fur et à mesure de la vision, Daniel voit un bélier qui frappait de ses cornes dans trois directions : vers l’ouest, vers le nord et vers le sud (Dn 8.4). Ce triple mouvement indique l’expansion de sa puissance : aucun animal ne pouvait lui résister, et personne ne pouvait délivrer de son pouvoir ; il faisait ce qu’il voulait et grandissait (Dn 8.4). Comme l’explique l’ange, le bélier avec deux cornes représente l’Empire médo-persan (Dn 8.20), et les trois directions renvoient vraisemblablement littéralement aux trois conquêtes majeures de cette puissance.

Arrive ensuite un bouc avec une grande corne, qui représente l’Empire grec sous les ordres d’Alexandre le Grand (Dn 8.21). Le fait que le bouc se déplace sans toucher la terre (Dn 8.5) signifie qu’il bouge rapidement. Ce symbolisme montre la rapidité des conquêtes d’Alexandre, que Daniel 7 présente comme un léopard ailé. Mais comme l’indique la prophétie, quand le bouc fut puissant, la grande corne se brisa (Dn 8.8) et laisse la place à quatre cornes, qui vont dans les quatre directions de la boussole. Cette prophétie s’accomplit quand Alexandre mourut à Babylone en juin de l’an 323 avant Jésus-Christ, et que son royaume fut divisé entre quatre généraux.

Entre Daniel 2.38 et Daniel 8.20,21, trois des quatre empires révélés dans les visions ont été nommés pour nous. En quoi ce fait incroyable contribue-t-il à confirmer l’exactitude de notre interprétation de ces prophéties ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

Version papier
Version numérique
Version PDF
Version MP3
%d blogueurs aiment cette page :