• EDS – Mardi 25 février – Attaque contre le sanctuaire

    Lisez Daniel 8.10-12. À quel genre d’activité voit-on la petite corne se livrer ici ?

    Dans Daniel 8.10, la petite corne tente de reproduire, au niveau spirituel, les efforts des bâtisseurs de Babel (Gn 11.4). Les termes « armée » et « étoiles » peuvent désigner le peuple de Dieu dans l’Ancien Testament. Israël est désigné comme les armées du Seigneur (Ex 12.41). Daniel décrit également les fidèles de Dieu comme brillant tels des étoiles (Dn 12.3). Il s’agit de toute évidence non pas d’une attaque littérale à l’encontre des corps célestes, cependant, mais d’une persécution du peuple de Dieu, dont la citoyenneté est dans les cieux (Ph 3.20). Bien que des milliers de chrétiens aient été assassinés par les empereurs païens, l’attention se porte à présent sur les activités verticales de la petite corne. Ainsi, l’accomplissement final de cette prophétie doit être relié à la Rome papale et à la persécution qu’elle a menée au fil des siècles.

    En outre, Daniel 8.11 parle d’un « Prince » qui est mentionné ailleurs dans Daniel comme étant Messie le prince (Dn 9.25, Darby), Michel, votre prince (Dn 10.21), et Michel, le grand prince (Dn 12.1). Cette expression ne peut renvoyer qu’à Jésus-Christ. Jésus-Christ est le Prince de « l’armée » susmentionnée, et notre Grand Prêtre au ciel. Par conséquent, la papauté et le système religieux qu’il représente obscurcit le rôle sacerdotal de Jésus, et tente de le remplacer.

    Dans Daniel 8.11, le sacrifice offert chaque jour (PDV) est un rappel de ce qui avait lieu dans le sanctuaire terrestre pour désigner les différents aspects constants des services rituels, y compris les sacrifices et l’intercession. C’est à travers ces services que les pécheurs sont pardonnés et que les péchés sont traités dans le tabernacle. Ce système terrestre représente le ministère d’intercession de Christ dans le sanctuaire céleste. Alors comme le prédit la prophétie, la papauté substitue l’intercession des prêtres à l’intercession de Christ. Par le biais d’une telle adoration contrefaite, la petite corne confisque le ministère d’intercession de Christ et se débarrasse symboliquement de l’endroit du sanctuaire de Christ.

    La corne jeta la vérité par terre et réussit dans ses entreprises (Dn 8.12). Jésus déclare lui-même être la vérité (Jn 14.6) et indique également que la Parole de Dieu est la vérité (Jn 17.17). De son côté, la papauté interdisait la traduction de la Bible dans la langue du peuple, a placé l’interprétation de la Bible sous l’autorité de l’église, et la tradition sur un pied d’égalité avec la Bible comme règle suprême de foi, tandis qu’en réalité, la tradition est supérieure à la Bible.

    Que devrait nous indiquer cette étude sur l’importance et le prix de la connaissance de la vérité biblique par opposition aux traditions humaines ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique
    Version PDF
    Version MP3