• EDS – Mercredi 19 février – La venue du fils de l′homme

    Lisez Daniel 7.13 (Segond 21). Qui est le fils de l’homme ici, et comment peut-on l’identifier ? (Voir également Mc 13.26, Mt 8.20, Mt 9.6, Lc 9.26, Lc 12.8).

    Alors que le jugement se déroule, un personnage des plus éminents fait son entrée : le Fils de l’homme. Qui est-il ? D’abord, le Fils de l’homme apparaît en tant que personnage céleste individuel. Mais comme son titre l’implique, il manifeste également des traits humains. En d’autres termes, il s’agit d’un être divino-humain qui vient jouer un rôle actif dans le jugement. Deuxième chose, le Fils de l’homme qui vient sur les nuées des cieux est une image courante du retour de Jésus dans le Nouveau Testament. Cependant, dans Daniel 7.13 spécifiquement, le Fils de l’homme n’est pas décrit comme venant des cieux sur la terre, mais comme se déplaçant horizontalement d’un endroit céleste à un autre afin apparaître devant l’Ancien des jours. Troisième élément, la description du Fils de l’homme venant avec les nuées des cieux laisse entendre une manifestation visible du Seigneur. Mais cette image rappelle également le grand prêtre qui, entouré d’un nuage d’encens, entre dans le Lieu Très Saint au Jour des Expiations pour accomplir la purification du sanctuaire.

    Le Fils de l’homme est également un personnage royal. Il reçoit la domination, l’honneur et la royauté et tous les peuples, les nations et les langues se mirent à le servir (Dn 7.14). Le verbe « servir » peut également être traduit par « adorer. » Il apparaît à neuf reprises dans les chapitres 1-7 (Dn 3.12,14,17,18,28 ; Dn 6.16,20 ; Dn 7.14,27) et implique l’idée de rendre hommage à une divinité. Ainsi, en conséquence de la tentative pour changer la loi de Dieu, le système religieux représenté par la petite corne corrompt l’adoration qui revient à Dieu. Le jugement dépeint ici montre que la véritable adoration est enfin restaurée. Le système d’adoration mis en place par le système papal, entre autres éléments, place un être humain déchu en tant que médiateur entre Dieu et l’humanité. Daniel montre que le seul médiateur capable de représenter l’humanité devant Dieu est le Fils de l’homme. Comme la Bible le dit : Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les humains, l’humain Jésus-Christ (1 Tm 2.5).

    D’après tout ce que nous avons lu dans la Bible sur la vie et le caractère de Jésus, pourquoi est-il si réconfortant de savoir que sa personne est au cœur du jugement décrit ici ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique
    Version PDF
    Version MP3