• EDS – Dimanche 16 février – Quatre animaux

    Lisez Daniel 7. Quelle est l’essence de ce que voit Daniel, et quel est le sujet de la vision ?

    Chaque animal montré à Daniel correspond à une section de la statue montrée à Nabuchodonosor, mais à présent de plus amples détails sont donnés sur chaque royaume. Comme il est intéressant que ces créatures, qui symbolisent des nations païennes, soient toutes des animaux impurs. De plus, à part la quatrième bête, Daniel décrit les animaux comme ressemblant à des créatures connues. Ainsi, les animaux ne sont pas des symboles arbitraires, dans la mesure où chacun a des caractéristiques ou renvoie à un aspect du royaume qu’il représente.

    Lion : Le lion est une représentation des plus appropriées de Babylone. Des lions ailés ornaient les murs des palais et d’autres œuvres d’art babyloniennes. Le lion décrit dans la vision se fait finalement arracher les ailes, se tient debout comme un homme, et reçoit un cœur humain. Ce processus symbolise l’empire babylonien avec ses rois.

    Ours : L’ours représente l’empire médo-persan. Le fait qu’il soit dressé sur un côté indique la supériorité des Perses sur les Mèdes. Les trois côtes entre ses dents représentent les trois principales conquêtes de l’empire médo-persan : la Lydie, Babylone et l’Égypte.

    Léopard : Le léopard rapide représente l’empire grec établi par Alexandre le Grand. Les quatre ailes rendent cette bête encore plus rapide, représentation appropriée d’Alexandre, qui en l’espace de quelques années seulement, parvint à dominer le monde connu d’alors.

    Une bête terrible, effrayante et extraordinairement forte : tandis que les précédentes entités ne font que ressembler aux animaux mentionnés, celle-ci est une entité en soi. En effet, les premières sont décrites comme « semblable » à un lion ou « semblable » à un ours, mais celle-ci ne ressemble à aucun animal. Cette bête aux multiples cornes semble également bien plus cruelle et avide que les précédentes. De ce fait, c’est une représentation appropriée de la Rome païenne, qui a conquis, a régné et a piétiné le monde.

    Toutes ces milliers d’années d’histoire humaine se sont déroulées comme c’était prédit. Quel réconfort pouvez-vous en retirer sachant que par-dessus toute la clameur, l’agitation, et parfois le chaos complet, Dieu règne ? Qu’est-ce que cela nous enseigne sur la fiabilité de l’Écriture ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique
    Version PDF
    Version MP3