• Signes des Temps se renouvelle

    Nouveau look, nouveau format, nouveaux contenus et nouvelles formules d′abonnement. L′année 2020 sera pleine de surprises pour la revue Signes des Temps. Entretien avec Benjamin Calmant, directeur de la maison d′édition qui publie la revue depuis 1922.

    Benjamin Calmant, rappelez-nous rapidement le « concept » Signes des Temps.

    Signes des Temps est une revue à destination des personnes qui sont en recherche de spiritualité. Elle propose de comprendre notre société actuelle à la lumière des évangiles. C’est donc un outil idéal pour avoir des pistes de réflexion sur aujourd’hui et demain. Le marché de la presse en Europe est très loin d’être un marché florissant. Signes des Temps n’échappe certainement pas à la règle.

    Pourquoi continuer à garder une revue ?

    C’est vrai, persévérer à vouloir une revue du calibre Signes des Temps est une vraie prise de risque. Mais nous croyons en son existence et son utilité. D’ailleurs, la fidélité de nos lecteurs nous encourage à continuer. Il est important d’avoir une représentation médiatique aujourd’hui pour répondre aux questions de ceux qui sont en recherche spirituelle. Nous croyons que Signes des Temps peut être cette réponse.

    Comment faire alors pour garantir un avenir à la revue ?

    Nous n’allons pas rester les bras ballants à attendre la mort de la revue au fur et à mesure de la décroissance du marché de la presse. Nous avons décidé de renouveler le modèle de Signes des Temps à plusieurs niveaux. Les trois mots d’ordre pour la nouvelle formule à partir de 2020 sont : Un magazine utile, moderne et beau.

    Un magazine ?

    Oui, c’est notre objectif. Transformer la revue en un magazine. Et concrètement, qu’est-ce qui va changer ?

    Dimensions et épaisseur !

    Tout d’abord, nous allons aborder les thèmes plus en profondeur. Il y aura plus d’articles, et ils seront plus développés. Le format sera de 54 pages contre 16 aujourd’hui. La taille !

    Aujourd’hui proche du A4 agrafé, demain ce sera un dos collé de 16 x 24 cm avec une meilleure tenue en main, comme les magazines. Ce sera un bel objet à consulter régulièrement durant le trimestre.

    La fréquence !

    Vous imaginez bien que plus de contenu signifie plus d’investissement pour les auteurs. Pour cela, nous allons réduire la périodicité et passer d’un bimestriel (6 numéros par an) à un trimestriel (4 numéros par an).

    Les thèmes !

    Signes des Temps a toujours voulu être une revue proche des sujets d’actualité. Et nous voulons continuer comme cela, en allant même encore plus loin. Ce ne seront plus des thèmes d’actualité seulement, mais des évènements d’actualité ! Vous pourrez lire des articles sur les élections américaines, sur Fornite ou encore sur la prochaine COP par exemple.

    Le design !

    Qui dit magazine, dit belles et grandes photos, illustrations, jeux de typographies, icones et infographies.

    Avec un accent très fort sur le visuel, dès la couverture, nous voulons frapper fort et percuter le lecteur.

    Les partenaires !

    Signes des Temps, c’est un magazine proposé par l’église adventiste du 7e Jour. Nous voulons, dans l’avenir, une collaboration plus proche avec les églises locales, les pasteurs et les départements fédéraux. Nous allons aussi collaborer plus étroitement avec Hope Channel et Hope Radio pour préparer nos sujets.

    Et au niveau du prix, il y aura aussi des changements ?

    Au niveau du prix, l’abonnement sera de 20€ pour 4 numéros par an, soit le même prix que la précédente formule. Le numéro unique passera de 4€ à 5€, car il sera plus important. Donc pour le lecteur, il y aura peu d’impact financier. Nous préparons aussi des abonnements spéciaux pour les églises afin qu’elles puissent avoir accès à ce nouveau magazine à des tarifs préférentiels. Les églises peuvent nous contacter directement si elles souhaitent plus d’informations à ce sujet.

    Quid d′un site Internet ?

    Excellente question. Evidemment, le projet comprend une transition numérique. Nous allons développer une version numérique consultable sur les ordinateurs mais aussi les tablettes et les mobiles. Et il y aura aussi un abonnement avec un prix adapté pour ce format. Ce qui nous permettra aussi d’élargir notre lectorat.

    Vous croyez vraiment que cela va suffire ?

    Oui. Si les membres et les églises s’investissent avec ce magazine et cette nouvelle formule, et si nous arrivons à créer une véritable communauté Signes des Temps, nous pourrons avoir une base d’abonnement qui nous permettra de faire vivre le magazine à nouveau et de le développer pour qu’il remplisse sa mission et atteigne son public.

    Et quand est-ce que l′on pourra découvrir ce nouveau magazine ?

    Le premier numéro de la nouvelle formule est prévu pour paraître en mars 2019. Mais vous pouvez d’ores et déjà vous abonner pour l’année 2020 ! Pour cela, vous trouverez dans le numéro actuel un bulletin d’abonnement (en page 2) à nous renvoyer au plus vite avec le règlement.

    Un dernier mot pour les lecteurs ?

    Abonnez-vous pour découvrir toutes ces nouveautés qui vont vous éblouir.

    À très bientôt !

    Pour vous abonner cliquez ici :

  • EDS – Mardi 4 février – Intervention de la reine

    Lisez Daniel 5.9-12. Que dit la reine sur Daniel que le roi aurait déjà dû savoir ? Que révèle le fait qu’il semble ignorer jusqu’à l’existence de Daniel ?

    Alors que la salle du banquet est plongée dans la confusion à cause de ce mystérieux message sur le mur, la reine fait son entrée et donne la marche à suivre au roi. Elle lui rappelle l’existence de Daniel, dont la capacité à interpréter les rêves et à résoudre des mystères a été démontrée du temps de Nabuchodonosor. Si Belshatsar était aussi malin que son prédécesseur, il aurait su vers qui se tourner pour trouver la signification de cette inscription mystérieuse. L’intervention de la reine se révèle nécessaire pour le roi, qui à ce stade, semble totalement dépassé par les événements. Ses paroles sonnent comme un reproche à Belshatsar qui a négligé la seule personne dans le royaume capable d’interpréter l’inscription mystérieuse. Et elle fait également un rappel oral du CV de Daniel à Belshatsar : le prophète a l’esprit des dieux saints, des lumières, de l’intelligence, et une sagesse divine. Il est capable de comprendre, d’interpréter les rêves, et de résoudre des énigmes. Il était chef des magiciens, des astrologues, des chaldéens, des devins à l’époque de Nabuchodonosor (Dn 5.11,12).

    À ce stade, on se demande à nouveau pourquoi Belshatsar n’avait pas tenu compte de Daniel. Le texte ne donne pas de réponse directe à cette question, mais nous supposons qu’à cette époque, Daniel, après avoir servi le roi au moins jusqu’à la troisième année de son règne (Dn 8.1,27), n’est plus en fonction. L’âge de Daniel est peut-être un facteur. Il a probablement autour de 80 ans, et le roi voulait peut-être remplacer les dirigeants vieillissants par une génération plus jeune. Le roi a également pu décider de ne pas tenir compte de Daniel car il ne voulait pas s’engager envers le Dieu de Daniel. Mais quelle que soit la ou les raisons, il n’en demeure pas moins frappant que quelqu’un avec des références comme celles de Daniel ait pu être oublié aussi vite.

    Lisez Romains 1.16-32. De quelles manières le principe exprimé dans ces textes se manifeste-t-il, non seulement dans cette histoire, mais dans le monde aujourd’hui ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique
    Version PDF
    Version MP3