• EDS – Jeudi 9 janvier – Examen final

    Lisez Daniel 1.17-21. Quelle est la clé du succès des quatre hommes ? (Voir également Jb 38.36, Pr 2.6, Jc 1.5).

    Après trois ans de formation à « l’Université babylonienne, » les quatre hébreux sont amenés devant le roi pour l’examen final. Non seulement ils sont en meilleure santé que les autres étudiants, mais ils les surpassent en connaissance et en sagesse. Les quatre sont immédiatement recrutés au service du roi. Nous ne devrions pas oublier que cette connaissance et cette sagesse sont sans aucun doute composées d’une bonne part de paganisme. Mais ils l’ont quand même étudiée, et de toute évidence, bien étudiée, même s’ils n’y croyaient pas.

    Nabuchodonosor pense peut-être qu’un tel accomplissement a quelque chose à voir avec le régime alimentaire du palais et le programme de formation que les quatre étudiants ont suivi. Mais Daniel et ses compagnons savent, et le récit le montre clairement, que leur performance supérieure ne doit rien au système babylonien. Tout vient de Dieu. Quel exemple fort de ce que Dieu peut faire pour ceux qui lui font confiance. Nous ne devons pas craindre la puissance écrasante des médias, des gouvernements, et autres institutions qui peuvent menacer de détruire notre identité en tant qu’enfants de Dieu. Alors que nous plaçons notre confiance en Dieu, nous pouvons être sûrs qu’il peut nous soutenir dans les moments difficiles et nous préserver quoi qu’il arrive. La clé est là pour que nous fassions les bons choix quand nous sommes confrontés à des défis pour notre foi.

    Quand on regarde Daniel 1, nous apprenons des leçons très importantes sur Dieu : (1) Dieu est au contrôle de l’histoire. (2) Dieu accorde la sagesse pour que nous puissions naviguer dans l’environnement hostile de notre culture et notre société. (3) Dieu honore ceux qui lui font confiance par leur conviction intime et leur mode de vie.

    Le chapitre se termine en soulignant que telle fut l’existence de Daniel jusqu’à la première année du roi Cyrus (Dn 1.21). La mention de Cyrus ici est importante : elle donne une lueur d’espoir dans cette expérience d’exil. Cyrus est celui choisi par Dieu pour libérer son peuple et lui permettre de retourner à Jérusalem. Bien que le chapitre commence avec une apparence de défaite et d’exil, il se termine sur une note d’espoir et un retour au pays. Voilà notre Dieu : même dans les moments les plus difficiles de notre vie, il ouvre toujours une fenêtre d’espoir pour que nous puissions voir la gloire et la joie au-delà de la souffrance et de la douleur.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique