• EDS – Mercredi 8 janvier – Sans défaut et doués de sagesse

    Daniel et ses compagnons sont choisis pour être au service du roi car ils correspondent au profil établi par Nabuchodonosor. D’après le roi, les fonctionnaires du palais devaient être sans défaut corporel et beaux (Dn 1.4). Chose intéressante, les sacrifices et les gens qui servaient dans le sanctuaire devaient être sans défaut ni malformation (Lv 22.17-25, Lv 21.16-24). Le roi babylonien semble se comparer au roi d’Israël dans la mesure où il exige des caractéristiques similaires pour ceux qui servent dans son palais. D’autre part, de telles qualifications peuvent laisser entendre incidemment que Daniel et ses compagnons étaient des sacrifices vivants pour Dieu dans les défis qu’ils durent affronter dans cet empire babylonien.

    Lisez Galates 2.19,20 ; Matthieu 16.24-26 et 2 Corinthiens 4.17. Que nous indiquent ces versets sur la manière dont nous pouvons rester fidèles, quelles que soient les tentations que nous devons affronter ?

    Dieu honore la loyauté des quatre captifs hébreux, et à la fin de leur période d’épreuve de dix jours, ils ont l’air en meilleure santé et mieux nourris que les autres étudiants qui ont mangé de la table royale. Ainsi, Dieu donne à ses quatre serviteurs de la connaissance, du discernement dans tout ce qui concernait les lettres, et de la sagesse, et à Daniel seul, Dieu donne la compréhension de toutes les visions et tous les rêves (Dn 1.17). Ce don jouera un rôle important dans le ministère prophétique de Daniel.

    Tout comme Dieu honore la foi de ses serviteurs à la cour de Babylone, il nous donne de la sagesse quand nous sommes face aux défis du monde. D’après l’expérience de Daniel et de ses compagnons, nous apprenons qu’il est possible de rester pur des éléments corrupteurs de notre société. Nous apprenons également que nous n’avons pas à nous isoler de la société et de sa vie culturelle pour servir Dieu. Non seulement Daniel et ses compagnons vivent dans une culture bâtie sur des mensonges, des erreurs, et des mythes, mais ils sont formés à ces mensonges, ces erreurs, et ces mythes. Et pourtant, ils restent fidèles.

    Quel que soit l’endroit où nous vivons, nous devons affronter le défi de rester fidèle à nos croyances au sein d’influences culturelles et sociales qui leur sont contraires. Identifiez les influences négatives dans votre culture, et posez-vous la question : Est-ce que je me débrouille bien en les bravant ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique