• EDS – Lundi 6 janvier – Une foi sous pression

    Lisez Daniel 1. Quelles pressions exerce-t-on sur ces jeunes hommes pour qu’ils se mettent en conformité ?

    En arrivant à Babylone, ces quatre jeunes hommes sont face à un défi des plus sérieux pour leur foi et leurs convictions : ils sont choisis pour suivre un entrainement spécial afin de servir le roi. Les rois de l’Antiquité recrutaient souvent les meilleurs éléments parmi leurs captifs pour servir au palais royal, et ainsi leur inculquer la loyauté envers le roi et les dieux de l’empire qui les avait capturés. En effet, tout le processus était prévu pour donner lieu à une sorte de conversion et d’endoctrinement qui aurait pour conséquence un changement de perception du monde. Dans ce processus, on changea le nom des captifs hébreux. Un nouveau nom indique un changement de propriétaire et un changement de destin. Ainsi, en renommant les captifs, les Babyloniens voulaient affirmer leur autorité sur eux et les forcer à assimiler les valeurs et la culture de Babylone. Leurs noms d’origine, qui renvoient au Dieu d’Israël, sont remplacés par des noms qui honorent des divinités étrangères. En outre, le roi décida que les jeunes hommes mangeraient des mets de sa table. Manger de la nourriture du roi avait des implications profondes dans l’Antiquité. Cela impliquait une allégeance exclusive au roi et reflétait une dépendance envers lui. Et comme la nourriture était généralement offerte au dieu ou aux dieux de l’empire, manger avait également une profonde signification religieuse. Cela voulait dire de toute évidence que l’on acceptait et participait au système d’adoration du roi.

    Ainsi, Daniel et ses compagnons se retrouvent dans une situation difficile. Pour eux, rester loyaux à Dieu et survivre au pouvoir écrasant du système impérial exige rien de moins qu’un miracle. Pour compliquer encore davantage les choses, la ville de Babylone elle-même était une expression monumentale de réussite humaine. La beauté architecturale des temples babyloniens, des jardins suspendus, et de l’Euphrate qui serpentait à travers la ville véhiculaient une image de puissance et de gloire inégalables. Ainsi, Daniel et ses amis se voient proposer une opportunité de promotion et la chance de profiter des bienfaits et de la prospérité de ce système. Ils peuvent cesser d’être des captifs hébreux pour devenir des fonctionnaires royaux. Vont-ils compromettre leurs principes pour prendre ce facile sentier pour la gloire ?

    Quelles raisons ces garçons auraient-ils pu avancer pour décider de compromettre leurs convictions ? De quelles manières êtes-vous peut-être face à des défis similaires, même s’ils sont plus subtils ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2020)

    Version papier
    Version numérique