EDS – Lundi 2 décembre – Purification

Après que les Écritures parlent de la dédicace de la muraille, puis du rassemblement des chantres, le verset qui suit, Néhémie 12.30, parle de purification. Les prêtres et les lévites se purifièrent et ils purifièrent le peuple, les portes et la muraille.

En hébreu, la racine de « purifié », thr, signifie être pur, être propre, et on l’emploie dans de nombreux contextes dans l’Ancien Testament, y compris avec l’idée d’être pur moralement devant Dieu.

Mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, il est juste et digne de confiance : il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute injustice (1 Jn 1.7-9). Que nous enseigne ce texte sur 1) la nature humaine, 2) le pardon de Dieu, et 3) la puissance de Dieu dans nos vies ?

Le Temple et ses services étaient des composantes cruciales de la religion de l’Israël antique. Mais le Temple et ses services étaient un moyen en vue d’une fin, et non une fin en soi. Et cette fin, bien entendu, était d’amener le peuple dans une relation salvatrice avec leur Dieu de l’alliance, le Seigneur Jésus-Christ, et de connaitre sa puissance de purification dans leur vie. Et c’est la connaissance de ce que Dieu a fait, de ce dont il nous a sauvés, qui nous pousse à l’aimer et à l’adorer. C’est l’une des raisons pour lesquelles, encore et encore, les Israélites d’autrefois racontaient ce que Dieu avait fait pour eux dans le passé. Cela les aidait à connaitre la bonté et l’amour du Seigneur, qui étaient centraux pour la joie et les actions de grâce qui devaient imprégner leur expérience d’adoration.

Pour nous aujourd’hui, l’expérience et l’appréciation du pardon pour le péché devraient s’exprimer par la gratitude et une joie durable. Ensuite, il devient facile de louer le Seigneur et d’exprimer de l’appréciation pour la beauté de son caractère. Et quelle plus grande révélation du caractère de Dieu peut-on avoir que de contempler Jésus sur la croix, supportant le châtiment pour nos péchés afin que nous n’ayons pas à porter ce châtiment nous-mêmes ?

Quels que soient vos péchés passés ou votre caractère actuel, à la croix, vous pouvez avoir le pardon total, et immédiat. Pourquoi ne pas vous réclamer du pardon que Jésus vous offre tout de suite ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

Version papier
Version numérique
%d blogueurs aiment cette page :