• EDS – Lundi 16 décembre – Réprimande de Néhémie

    Lisez Néhémie 13.26,27. Que nous montre ce passage sur combien l’histoire biblique est importante pour nous informer des dangers que l’on court quand on se détourne du droit chemin ?

    Salomon s’enfonça de plus en plus dans le péché à cause des choix qu’il fit. Il serait exact de dire que Salomon causa sa propre perte en désobéissant à l’ordre que Dieu avait donné pour les rois d’Israël : Qu’il [le roi] n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne s’écarte pas (Dt 17.17). La vie de Salomon sert d’exemple à ne pas suivre : non seulement il épousa plus d’une femme, mais de façon significative, comme Néhémie le relève, il choisit des femmes qui n’adoraient pas Dieu.

    Pourquoi Néhémie avait-il raison de faire des reproches à la nation à cause de ces mariages mixtes avec des païens ? Gn 6.1-4 ; Gn 24.3,4 ; Gn 28.1,2 ; Dt 7.3,4, et 2 Co 6.14.

    Le commandement qui interdisait les mariages mixtes n’avait rien à voir avec le nationalisme mais avec l’idolâtrie. Dans la Bible, des personnes ont épousé des non-Israélites. Moïse épousa Séphora, une femme madianite ; Booz épousa Ruth, une moabite. Mais le problème avec les mariages mixtes dans ces ordres concerne le fait d’épouser quelqu’un qui est d’une foi différente, ou qui n’a pas de foi. Le problème, c’est qu’à l’époque d’Esdras et Néhémie, le peuple ne choisit pas d’épouser des personnes qui croyaient en Dieu. Richard M. Davidson, dans Flame of Yahweh (Peabody, Mass. : Hendrickson Publishers, 2007, p. 316), déclare : « Le plan édénique pour le mariage […] exigeait une intégrité complémentaire des deux partenaires dans la foi spirituelle ainsi que dans d’autres valeurs importantes. » Les épouses païennes dans cette histoire ne choisirent pas de renoncer à leur culte idolâtre. Par conséquent, Néhémie était peut-être plus attristé que scandalisé par les choix du peuple, puisque pour lui, cela démontrait un manque d’engagement réel envers Dieu.

    La Bible nous donne des formules pour nous garder enracinés en Dieu et sont destinées à optimiser notre bonheur. De la même manière, l’ordre de ne pas former d’attelage disparate dans le mariage était censé nous aider à mener une vie meilleure et à encourager une dévotion mutuelle envers Dieu.

    Quels principes peut-on retirer de ces récits aujourd’hui qui peuvent contribuer à protéger notre foi et celle de notre famille ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

    Version papier
    Version numérique