EDS – Samedi 9 novembre – UN DIEU QUI PARDONNE

SABBAT APRÈS-MIDI

Étude de la semaine :

Ne 9.1-3 ; Dn 9.4-19 ; Ne 9.4-8 ; Col 1.16,17 ; Ne 9.9-38 ; Rm 5.6-8.

Verset à mémoriser :

Celui qui couvre ses offenses ne réussit pas ; celui qui les reconnait et les délaisse obtient compassion (Proverbes 28.13.).

Après la fin de la Fête des Huttes (Souccot), les chefs réunirent de nouveau le peuple. Ils venaient de passer du temps à célébrer. Désormais, il était temps de revenir à l’œuvre inachevée de confession et de repentance devant Dieu pour leurs péchés.

Oui, précédemment, les chefs leur avaient dit d’arrêter de se lamenter sur leurs fautes, mais cela ne veut pas dire que les pleurs et la confession ne sont pas importants. Ainsi, maintenant qu’ils avaient célébré les fêtes, il était temps de passer par une confession en bonne et due forme.

L’ordre des événements présentés ici ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit de la séquence immuable des réjouissances et de la confession. Cela ne signifie pas non plus que seul l’ordre inverse doit être suivi. Bien que l’on puisse suivre naturellement l’ordre de confession en premier, suivie de la célébration, c’est peut-être la célébration de Dieu dans nos vies qui devrait venir en premier. Après tout, Romains 2.4 nous dit que c’est la bonté de Dieu qui nous amène à la repentance. Sa bonté, ainsi, doit susciter la louange et la fête, tout en nous rappelant également que nous avons besoin que Dieu nous pardonne, nous purifie, et nous re-crée.

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 16 novembre.


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

Version papier
Version numérique
%d blogueurs aiment cette page :