EDS – Jeudi 21 novembre – Le temple

Regardez à nouveau Néhémie 10.32-39. Pourquoi les pratiques liées au temple étaient-elles essentielles pour les Israélites, comme le montre la déclaration : nous n’abandonnerons pas la maison de notre Dieu (Ne 10.40) ? Pourquoi le Temple était-il aussi important pour la foi dans son ensemble ? (Voir également He 8.1-7.)

Les Israélites promirent de prendre soin du temple. Ils n’étaient qu’un petit groupe opprimé financièrement par les rois, mais ils décidèrent qu’ils avaient besoin de donner du peu qu’ils avaient afin que le temple puisse prospérer au-delà de simplement survivre. Par conséquent, ils choisirent de donner un tiers de sicle pour le service du temple chaque année, au lieu de le faire seulement quand avait lieu le recensement, comme la loi l’ordonnait. La nation vit le besoin d’aller au-delà de ce qui était requis. De plus, ils attribuèrent la responsabilité de brûler le bois sur l’autel à des familles spécifiques, car ils reconnurent que sans organisation, la pratique finirait par disparaître.

Les premiers fruits, les premiers nés, et les dîmes et les offrandes étaient des aspects du service du temple qui soutenaient financièrement le ministère des prêtres et des lévites. Un dixième de tout devait aller aux lévites. De plus, les premiers nés étaient rachetés par de l’argent, ce qui ajoutait au montant que les lévites recevaient. Pourtant, un dixième du dixième des lévites allait aux prêtres.

Le temple était le cœur de la nation israélite. Il était tellement central pour leur foi que lorsque Nabuchodonosor détruisit le temple en emportant ses objets sacrés, ce fut la plus grande des tragédies.

Quand le temple fut géré de manière appropriée, il donna à la nation une vie spirituelle dynamique, car il montrait au peuple la solution ultime au problème du péché, c’est-à-dire à travers la mort d’un agneau. Quand Jésus mourut sur la croix, cette solution fut pleinement accordée (Rm 5.5-10). En outre, à travers le service annuel du Jour des Expiations, le peuple apprenait qu’en définitive, Dieu a un plan pour se débarrasser du mal et du péché pour de bon. En d’autres termes, le temple servait de cadre pour révéler au peuple tout le plan du salut. Les leçons que nous pouvons retirer de l’examen des services du temple sont immenses et nécessaires si nous voulons avoir un tableau d’ensemble du caractère de Dieu et un éclairage sur le plan du salut.

C’est une parole certaine et digne d’être pleinement accueillie : Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ; je suis, moi, le premier d’entre eux (1 Tm 1.15). Quelle était l’espérance de Paul, et comment la faire nôtre ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

Version papier
Version numérique
%d blogueurs aiment cette page :