• L′EFFONDREMENT [BANDE ANNONCE] – BIBLE ET COLLAPSOLOGIE


    SIGNES DES TEMPS – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2019

    L’effondrement : Bible et collapsologie. Qu’est-ce que la collapsologie ? Est-elle fiable ? Est-elle en accord ou en opposition avec la prophétie de la Bible sur la fin du monde ? L’Eglise adventiste est-elle dépassée par rapport au discours de la collapsologie ?

    3.95 €

  • EDS – Vendredi 15 novembre – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « La confession », pp. 33-37, dans Le meilleur chemin.

    Dans Néhémie 9.25, les Hébreux évoquaient la manière dont leurs ancêtres ont vécu dans les délices de la grande bonté de Dieu. L’étymologie est la même que le nom Eden, comme dans le jardin d’Eden (Gn 2.15). Peut-être que la meilleure traduction serait : « ils s’édénisèrent » si édéniser était un verbe.

    Après tout, l’évangile, c’est la restauration, et quel meilleur symbole que l’Eden pour représenter la restauration qui doit être la nôtre ? Dieu a élevé le peuple hébreu et les amenés jusqu’au carrefour de l’ancien monde afin de créer le reflet de l’Eden le plus ressemblant possible sur une terre déchue. Même après la captivité et le retour, le potentiel était toujours là. Ainsi le Seigneur console Sion, il console toutes ses ruines ; il rendra son désert semblable à l’Eden (Es 51.3).

    Oui, le peuple jouissait des bénédictions matérielles que le Seigneur lui avait promises, des bénédictions qui rappelaient, autant que possible dans un monde déchu, l’abondance de l’Eden. Et c’était très bien. Ils étaient censés en profiter. Dieu a créé le monde physique précisément de sorte que les humains puissent en profiter, et l’Israël antique, béni de Dieu, en profita aussi. Leur péché ne consista pas à « s’édéniser eux-mêmes » dans la grande bonté de Dieu, mais à oublier le Seigneur (Ez 23.35), de la bonté duquel ils bénéficiaient. Les bénédictions devinrent une fin en soi, au lieu d’un moyen en vue d’une fin, qui était de révéler Dieu à ceux qui les entouraient.

    À méditer

    • Jésus avait dit : Celui qui a été ensemencé parmi les épines, c’est celui qui entend la Parole, mais les inquiétudes du monde et l’attrait trompeur des richesses étouffent la Parole et elle devient stérile (Mt 13.22). Que veut-il dire par l’attrait trompeur des richesses, et quel est le lien avec la prière de confession que nous avons étudiée cette semaine ?
    • Attardez-vous davantage sur la doctrine de la création. Remarquez dans la prière de Néhémie 9 qu’ils parlent presque immédiatement du Seigneur en tant que Créateur et Dispensateur. Qu’est-ce que cela nous indique sur combien cette doctrine est fondatrice pour notre foi ?
    • Comment trouver le juste équilibre entre reconnaître notre état de péché inhérent, tout en ne laissant pas Satan s’en servir de manières qui nous découragent et nous feraient totalement abandonner notre foi ?

    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

    Version papier
    Version numérique