• EDS – Lundi 11 novembre – Début de la prière

    La réaction du peuple à la lecture de la Bible fut une longue prière qui retraçait la bonté de Dieu, contrairement à l’histoire de l’infidélité d’Israël. On peut observer que la réponse ressemble davantage à un sermon qu’à une prière, car quasiment tous les versets ont un parallèle quelque part dans la Bible.

    Lisez Néhémie 9.4-8. Quels sont les thèmes principaux de la prière dans ces versets d’introduction, et pourquoi ?

    Dans la première partie de la prière, le peuple bénit Dieu et son nom en particulier. Dans la culture hébraïque, le nom n’était pas simplement une manière d’appeler quelqu’un, mais il donnait à la personne son identité. Ainsi, la louange du nom de Dieu est importante, car elle démontre au monde que c’est un nom digne de louange et d’honneur. C’est le nom du Créateur de l’univers. La prière commence par l’adoration de Dieu comme Créateur, et comme celui qui anime tout (Ne 9.6, Bible de Jérusalem ; voir également Col 1.16,17). Le mot animer vient d’un verbe hébreu qui signifie « garder en vie. »

    Celui qui a tout créé est celui qui choisit Abraham, un être humain, qui n’avait rien de spécial en-dehors du fait que son cœur était fidèle. Abraham peut sembler avoir manqué de foi en de nombreuses occasions, mais quand Dieu lui demanda d’abandonner son fils, il ne faiblit pas (voir Genèse 22). Il apprit à être fidèle, non pas du jour au lendemain, mais tout au long de sa marche fidèle avec Dieu. Dans la pensée hébraïque, le cœur renvoie à l’esprit. Autrement dit, Abraham cultiva une fidélité en pensée et en actes, et Dieu le reconnut pour cela.

    Les premières expressions de la prière se focalisent sur Dieu comme (1) Celui qui créé, (2) Celui qui anime, et (3) Celui qui tient ses promesses. Le peuple se rappelle d’abord qui est Dieu : il est le Fidèle qui nous a créés, nous anime, et tient toujours ses promesses envers nous. Garder cela en tête nous aide à garder nos vies en perspective et à apprendre à lui faire confiance, même dans les situations les plus difficiles, quand nous avons l’impression que Dieu est distant et indifférent à nos difficultés.

    Pourquoi la doctrine de Dieu comme Créateur est-elle si centrale pour notre foi ? Après tout, quel autre enseignement est aussi important que celui-là, Dieu nous ordonnant de passer un septième de nos vies chaque semaine à nous souvenir de lui en tant que Créateur ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

    Version papier
    Version numérique