• EDS – Mardi 5 novembre – Lire et interpréter la Parole

    Lisez Néhémie 8.4-8. Comment se fit la lecture de la Loi ?

    Il y avait deux groupes de 13 hommes qui se tenaient aux côtés d’Esdras pendant la lecture. Le premier groupe de 13 (Ne 8.4) aida à lire la Parole de Dieu, et le deuxième groupe de 13 (Ne 8.7) aida à la compréhension des passages. Nous n’avons pas d’informations quant au fonctionnement de cet arrangement sur la place publique. Mais les hommes qui aidèrent avec la lecture tenaient peut-être la Torah (les rouleaux hébreux étaient lourds et devaient être déroulés par des tiers) et la lisaient aussi peut-être successivement, en alternant les lecteurs. Du fait qu’ils lisaient du matin au midi, ils avaient trouvé un moyen d’atteindre tout le monde sur la place.

    Les expressions « ils en donnaient le sens » et « le faisaient comprendre lorsqu’on lisait » (Ne 8.8, Darby) peut renvoyer soit à l’interprétation soit à la traduction des passages. Les deux possibilités sont vraisemblables dans ce cas. Le peuple revenait de Babylone, où il avait vécu durant de nombreuses années, et la langue principale était l’araméen. Par conséquent, entendre de l’hébreu ne fut peut-être pas facile à comprendre pour beaucoup, notamment les jeunes générations. En même temps, tous les lecteurs de la Bible peuvent bénéficier d’explications ou de commentaires. La prédication et l’explication donnent vie au texte et poussent les auditeurs à mettre personnellement en pratique les informations concernées.

    Lisez Actes 8.26-38. Qu’arrive-t-il ici qui fait écho à ce qui avait lieu à Jérusalem dans les textes ci-dessus ? Quelles leçons y a-t-il pour nous ici ? 

    En tant que Protestants, nous comprenons que les croyants doivent connaitre la Parole de Dieu individuellement, pour eux-mêmes, et que nous ne devons pas accepter aveuglément la parole de quiconque en matière de vérité biblique, quelle que soit son autorité. En même temps, qui n’a jamais été béni par quelqu’un qui l’avait aidé à comprendre le sens d’un ou plusieurs textes ? Nous avons besoin, chacun de nous, de savoir ce que nous croyons pour nous-mêmes, mais cela ne veut pas dire que parfois nous ne pouvons pas être éclairés par les enseignements d’autres personnes.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

    Version papier
    Version numérique