EDS – Lundi 14 octobre – Timing prophétique

Dans la première leçon de ce trimestre, nous avons étudié commet Dieu a appelé Zorobabel (vers 538 avant J.-C.) et Esdras (457 avant J.-C.) à des ministères particuliers. Dans la deuxième leçon, nous avons vu l’appel que Dieu adressa à Néhémie (444 avant J.-C.). Nous devons prendre conscience que ces appels étaient faits en harmonie avec la prescience de Dieu. Par exemple, Zorobabel fut poussé par Dieu à accomplir une tâche spécifique en réponse à la fin des 70 ans de captivité que Jérémie avait prophétisés.

En quelle année Esdras fut-il appelé au ministère ? La même année que le roi Artaxerxès publia un décret. En quoi cette année-là est-elle importante dans la prophétie ? Regardez dans Daniel 9.24-27.

Daniel 9.25 dit que depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem serait restaurée et reconstruite jusqu’au Messie, au conducteur, il y a 7 semaines et 62 semaines (Segond 21). La dernière semaine de cette prophétie est mentionnée au verset 27. Puisqu’une semaine comporte sept jours, alors une semaine prophétique équivaut à 7 années – Nb 14.34 ; Ez 4.5,6. Par conséquent, cette prophétie parle de 70 semaines, équivalentes à 490 années. La question à laquelle on doit répondre est la suivante : quel est le point de départ de la prophétie des 70 semaines ? Le texte dit qu’il s’agit du moment de la publication du décret de restaurer et de bâtir Jérusalem.

Il y a eu au total trois décrets concernant la restauration du peuple juif. Cyrus, Darius, et Artaxerxès ont tous donné des ordres à ce sujet. Cependant, seul celui publié par Artaxerxès comprend une préoccupation pour la ville de Jérusalem, et seul ce décret est associé à la louange à Dieu pour son intervention  – Esd 7.27,28.

Nous comptons le début de la prophétie des 70 semaines à partir de l’an 457 avant J.-C., la septième année du règne d’Artaxerxès 1er, comme le mentionne Esdras 7.7-26. De plus, du fait que l’année 457 est également le point de départ de la prophétie des 2300 jours de Daniel 8.14 (voir l’étude de demain), ce décret sert de point de départ pour ces deux prophéties. Les soixante-dix semaines se terminent avec l’an 34 de notre ère, qui correspond au moment de l’expansion de l’évangile et sa prédication aux Gentils (période marquée par la persécution de l’église primitive et le martyr d’Etienne). Le milieu de la dernière semaine correspond à l’an 31 de notre ère, c’est-à-dire l’année où Jésus est mort sur la croix.

Relisez la prophétie de Daniel 9.24-27. Comment révèle-t-elle, avec une exactitude étonnante, le ministère de Jésus ? En quoi une prophétie comme celle-ci doit-elle contribuer à établir fermement notre foi ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (4e Trimestre 2019)

Version papier
Version numérique
%d blogueurs aiment cette page :