• EDS – Vendredi 27 septembre – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « Un fidèle témoin », pp. 487-495, dans Conquérants pacifiques ; « La bonté, la clé qui ouvre les cœurs », pp. 64-67, dans Le ministère de la bienfaisance.

    « L’œuvre que firent les disciples, c’est celle que nous devons également accomplir. Chaque chrétien doit aussi être un missionnaire. Il nous faut travailler avec sympathie et compassion en faveur de ceux qui ont besoin d’aide, cherchant avec une ferveur désintéressée à soulager les malheurs d’une humanité souffrante. […] Nous devons nourrir les affamés, vêtir les dépourvus, réconforter les affligés et ceux qui souffrent.  Nous  devons  travailler  pour  les désespérés et inspirer l’espoir aux découragés. L’amour du Christ, manifesté dans un ministère désintéressé, sera plus efficace pour réformer les méchants que ne le seront l’épée et les cours de justice. […] Le cœur qui se durcit sous les reproches s’ouvrira souvent devant l’amour du Christ. » Ellen G. White, Le ministère de la guérison, p. 80,82.

    « L’esclavage, le système de castes, les préjugés raciaux injustes, l’oppression des pauvres, la négligence des malheureux, toutes ces choses sont mises en avant comme non-chrétiennes, comme une menace grave au bien-être de l’espèce humaine, et comme des maux que l’église de Christ a été désignée par le Seigneur pour renverser. » Déclaration d’A.G. Daniells, alors président de la Conférence Générale, à l’évocation de l’œuvre d’Ellen G. White, lors de ses funérailles, Life Sketches of Ellen G. White, p. 473.

    À MÉDITER

    1. Il y a beaucoup de gens, de groupes et d’organisations qui cherchent à répondre aux besoins dans le Quelles forces, quelles idées et quelles ressources uniques l’église adventiste du septième jour peut-elle apporter pour contribuer à cette tâche ?
    2. Vous souvenez-vous d’une occasion où vous vous êtes senti encouragé et soutenu par votre communauté d’église ? D’après les leçons tirées de cette expérience, comment étendre cet encouragement aux autres ?
    3. En plus du soutien d’une communauté d’église, quels autres éléments peuvent vous éviter de vous lasser de faire ce qui est bien ?
    4. Connaissez-vous des projets et des initiatives ciblant la justice et la pauvreté qui soient soutenus par l’église adventiste dans le monde ? Comment pourriez-vous contribuer à cet aspect de l’œuvre de l’église ?

    Résumé : Oui, en tant que chrétiens, nous sommes appelés à répondre aux besoins d’autrui, notamment ceux qui souffrent, qui sont blessés  et opprimés.  Et  bien que nous ayons une responsabilité individuelle dans ce domaine, en tant que communauté focalisée sur le service envers autrui, nous pouvons être beaucoup plus efficaces quand nous travaillons ensemble en tant que famille d’église.    


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)