• EDS – Dimanche 22 septembre – Des agents de changement

    Nous avons vu dans les premiers chapitres des Actes comment les premiers chrétiens établirent une communauté différente, en s’occupant des nécessiteux parmi eux, et collectivement, en tendant la main aux personnes en-dehors de leur communauté, en leur proposant de l’aide quand c’était nécessaire et en les invitant à les rejoindre dans ce que Dieu faisait parmi eux.

    Ajoutant aux descriptions de Jésus sur le sel et la lumière, Paul emploie un certain nombre de métaphores pour décrire l’action de l’église dans le monde. Entre autres, il décrit ceux qui sont le peuple de Dieu comme un sacrifice (voir Rm 12.1), comme le corps de Christ (voir 1 Co 12.12-20), comme des ambassadeurs (voir 2 Co 5.18-20), et comme un parfum (voir 2 Co 2.14-16). Chacune de ces images évoque un rôle de représentants ou d’agents du royaume de Dieu encore aujourd’hui, même dans un monde ravagé par le grand conflit.

    Lisez chacune de ces descriptions de « représentants » ci-dessus. Laquelle décrit le mieux la manière dont vous aimeriez représenter Dieu et ses voies dans votre quartier, et pourquoi ?

    Chacune de ces images a une action associée, non comme un moyen de nous rendre acceptables aux yeux de Dieu, mais parce que nous sommes déjà acceptés par Dieu à travers le sacrifice de Christ, et que nous avons répondu à l’amour et à la grâce de Dieu en étant ses agents dans un monde en détresse et à l’agonie.

    Mais on peut aussi les considérer sur un plan encore plus profond : puisque l’amour et la grâce de Dieu constituent l’essence même du royaume de Dieu, quand nous agissons de cette manière, en reflétant aux autres l’amour et la grâce, nous manifestons et participons à ce royaume éternel, encore aujourd’hui.

    En droit international, une ambassade nationale est considérée comme faisant partie du pays qu’elle représente, même quand elle est située dans un pays étranger, peut-être loin du pays en question. De la même manière, manifester les voies du royaume de Dieu offre des aperçus de cette réalité éternelle ici et maintenant, et ainsi, renvoie et donne un avant-goût de la défaite finale du mal. Et ce faisant, en tant qu’ambassadeurs, qu’agents de Christ, nous pouvons expérimenter la réalité de son amour et de sa justice dans nos vies personnelles, dans l’église, et dans la vie de ceux que nous cherchons à servir.

    Lisez 2 Corinthiens 2.16. Quelle est la différence entre les deux odeurs, et comment avoir laquelle nous sommes ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)