• EDS – Vendredi 20 septembre – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « Une expérience plus profonde », pp. 436-446,  dans Le ministère de la guérison ; « Duty to the Unfortunate » [Le devoir envers les malheureux] et « Man’s Duty to his fellow men » [Le devoir de l’homme envers ses semblables], pp. 511-526 dans Testimonies for the Church, vol. 3 ; « Doing for Christ » [Agir pour Christ] pp. 24-37, dans Testimonies for the Church, vol. 2.

    « Parcourez le ciel et la terre, vous n’y trouverez aucune vérité qui soit révélée avec plus de puissance que ce ministère de charité en faveur de ceux qui ont besoin     de notre sympathie et de notre aide. Jésus, d’ailleurs, en était la personnification. Lorsque ceux qui professent le nom du Christ mettront en pratique les principes de cette règle d’or, la puissance même des temps apostoliques accompagnera la prédication de l’Évangile. » Ellen G. White, Heureux ceux qui, p. 143.

    « Le meilleur don que nous puissions recevoir de notre Père céleste, c’est un amour suprême pour lui et un amour désintéressé pour autrui. Cet amour n’est pas l’impulsion d’un moment, mais un principe divin, une force permanente. Il ne peut prendre naissance dans un cœur irrégénéré. Il ne se trouve que dans celui où Jésus règne. […] Entretenu dans l’âme, il adoucit la vie et répand une influence qui purifie. » Ellen G. White, Conquérants pacifiques, p. 491,492.

    À MÉDITER

    1. Comme nous l’avons vu dans la leçon de cette semaine, l’évangile demeure le modèle et la motivation pour agir en faveur du prochain, comme Jésus agissait en sa De quelle manière ce fait a-t-il élargi votre compréhension et votre appréciation de la bonne nouvelle de ce que Dieu a fait pour nous et de la manière dont il manifeste son amour pour nous ?
    2. Parler au nom des sans voix, s’engager pour devenir un artisan de paix, et d’autres activités similaires peuvent nous conduire dans les sphères sociales et Cependant, l’église adventiste du septième jour est l’apôtre de la séparation de l’église et de l’état. Quelle est la différence entre un engagement politique inapproprié et le fait de prendre la parole et d’agir en faveur de la paix de manière publique ?
    3. Quelle étape ou action évoquée dans la leçon de cette semaine aimeriez-vous franchir dans votre vie et votre quartier ? Comment faire pour que cela se réalise ?
    4. Pour quelle question du mal et de l’oppression avez-vous décidé de prier dans votre localité ou dans le monde ?

    Résumé : Devenir un disciple de Jésus change notre vie de bien des manières, et produit notamment en nous une passion à nous joindre à la préoccupation active de Dieu pour les pauvres et les opprimés. Ce n’est jamais chose facile, et ce n’est pas très populaire, mais cela change nos priorités et nous motive à prendre des mesures actives pour guérir ceux qui souffrent dans le monde autour de nous.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)