• EDS – Mercredi 11 septembre – L’espérance du jugement

    Lisez Ecclésiaste 8.14. De quelles manières la dure réalité de ces paroles vous frappe-t-elle ?

    Tandis que la souffrance, l’oppression, et la tragédie sont assez difficiles à supporter en soi, la blessure ou l’insulte sont encore plus difficiles si elles sont absurdes ou que personne ne les remarque. L’absurdité d’un chagrin est plus lourde à porter que le chagrin en lui-même. Un monde qui n’aurait ni archives ni justice finale serait le comble de la cruauté et de l’absurdité. Ne soyons pas surpris que les auteurs athées du vingtième siècle se lamentaient sur ce qu’ils croyaient être « l’absurdité » de la condition humaine. Sans espoir de justice, sans espoir de jugement, sans espoir que les choses s’arrangent, notre monde serait en effet un monde absurde.

    Mais le cri d’Ecclésiaste 8.14 n’est pas la fin de l’histoire. À la fin de ses protestations, Salomon prend un virage soudain. En plein milieu de ses lamentations sur la vanité des choses, il dit, sur le fond : « Attendez une minute, Dieu va rendre un jugement, donc tout n’est pas absurde ; en fait, à présent, tout est important, et tout le monde compte. »

    Lisez Ecclésiaste 12.13,14. Que nous indiquent ces mots sur l’importance de tout ce que nous faisons ?

    L’espérance du jugement se résume à ce que l’on croit sur la nature essentielle de Dieu, sur la vie, et le monde dans lequel nous vivons. Comme nous l’avons vu, la Bible insiste sur le fait que nous vivons dans un monde que Dieu a créé et qu’il aime, mais c’est aussi un monde qui a mal tourné et dans lequel Dieu agit pour mener à bien son plan de re-création, tout cela à travers la vie et la mort de Jésus. Le jugement de Dieu est un élément clé de sa remise en ordre de notre monde. Pour ceux qui subissent les maux de ce monde, ceux qui ont été marginalisés, brutalisés, opprimés et exploités, la promesse du jugement est assurément une bonne nouvelle.

    Que signifie pour vous de savoir qu’un jour, et de manière inimaginable, la justice après laquelle nous soupirons tellement viendra enfin ? Comment tirer de l’espoir de cette promesse ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)