EDS – Mercredi 21 août – L’homme riche et Lazare

Dans la parabole de l’homme riche et de Lazare (voir Lc 16.19-31), Jésus compare la vie de deux hommes, l’un riche, l’autre désespérément pauvre. En l’absence de sécurité sociale, d’hôpitaux de proximité, ou de soupes populaires, il était courant que les nécessiteux, les invalides, ou par ailleurs défavorisés, aillent mendier à la porte des riches. On attendait du riche qu’il soit généreux et partage un peu de sa richesse pour secourir les malheureux. Mais dans cette histoire, l’homme riche « était égoïstement indifférent aux besoins de son frère souffrant. » Ellen G. White, Les paraboles de Jésus, p 222. Dans la vie, leurs situations respectives demeurèrent inchangées. Mais dans la mort, après le jugement de Dieu, leurs situations furent radicalement inversées.

Comparez Luc 16.19-31 et Luc 12.13-31. Quelles sont les similitudes et les différences entre ces deux récits, et, ensemble, que nous enseignent-ils ?

Il n’y a pas de preuve dans ces deux récits que les hommes soient devenus riches en faisant quoi que ce soit de mal. Ils avaient peut-être tous deux travaillé dur, bien géré leurs affaires, et été bénis par Dieu. Mais quelque chose semble avoir mal tourné dans leur attitude face à la vie, Dieu, l’argent, et autrui, et cela a eu une portée importante et éternelle.

Inspirée de l’imagerie sur la vie après la mort populaire du temps de Jésus, l’histoire de l’homme riche et du pauvre Lazare enseigne que les choix que nous faisons dans cette vie comptent pour la vie à venir. La manière dont nous réagissons face à ceux qui recherchent notre aide ou qui en ont besoin est une des manières dont nos choix et nos priorités se manifestent. Comme « Abraham » l’indique à l’homme riche qui souffre, la Bible donne des conseils plus qu’adéquats pour bien choisir : ils ont Moïse et les Prophètes ; qu’ils les écoutent ! (Lc 16.29).

Jésus a enseigné que les tentations des richesses, qu’il s’agisse d’en avoir, de les conserver, ou de les rechercher, peuvent nous détourner de son royaume, nous détourner d’autrui, et nous rendre égocentriques et indépendants. Jésus nous a appelés à rechercher premièrement son royaume et à partager les bénédictions que nous recevons avec ceux qui nous entourent, en particulier ceux qui sont dans le besoin.

Quelle que soit votre situation financière, comment être suffisamment prudent pour ne pas laisser l’argent ou l’amour de l’argent déformer votre perspective sur ce que devrait être la priorité des chrétiens dans la vie ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)

Laisser un commentaire