EDS – Dimanche 25 août – Une communauté d’un genre nouveau

Après l’ascension de Jésus et la venue du Saint-Esprit lors de la Pentecôte, le groupe de croyants crût rapidement et constitua l’église primitive, une communauté d’un genre nouveau parmi les disciples de Jésus, et au départ conduite par ses disciples d’origine. Cependant, cette nouvelle communauté n’était pas basée sur une invention de leur propre fait. Elle était bâtie sur les enseignements et le ministère de Jésus et puisait dans la longue histoire des Écritures hébraïques et de leurs prophètes.

Lisez Actes 2.42-47 et 4.32-37. Qu’identifiez-vous comme les éléments clé dans ces descriptions de la communauté de l’église primitive ?

Tandis qu’il semble que les Israélites avaient échoué à vivre pleinement le projet d’une société juste et généreuse, l’église primitive prit au sérieux l’instruction qu’il ne devrait pas y avoir de pauvre chez toi (Dt 15.4). L’une des expressions pratiques de leur foi était de partager leurs ressources matérielles, jusqu’à vendre des terrains et contribuer à rassembler des fonds (voir Ac 4.34-5.2), pour combler les besoins de leurs frères dans la foi, en plus d’être une bénédiction pour ceux qui ne faisaient pas partie de la jeune communauté, en particulier par le ministère de la guérison (voir Ac 3.1-11, 5.12-16). Pourtant, cette communauté n’était en aucun cas une société utopique. À mesure que le nombre de croyants augmentait, les tensions s’intensifièrent au sujet de l’administration de ces ressources, en particulier concernant la distribution quotidienne de la nourriture aux veuves (voir Ac 6.1). Les disciples, qui étaient les dirigeants naturels du groupe, voulaient se focaliser sur la prédication de l’évangile. Pour gérer la situation en cours, ils avaient besoin de faire un peu de réorganisation.

Ainsi, sept personnes furent nommées pour se consacrer aux questions pratiques de    la communauté d’église. Ce fut peut-être la première reconnaissance des différents ministères et compétences qui doivent s’exercer dans l’église. En même temps, cela démontrait l’importance d’un ministère pratique pour la vie et le témoignage de l’église.

« Ces principes de piété et de justice qui conduisaient les chefs du peuple de Dieu, au temps de Moïse et de David, devaient être suivis de la même manière par ceux qui étaient chargés d’une direction, dans la nouvelle organisation de l’Eglise, au temps de la dispensation évangélique. » Ellen G. White, Conquérants pacifiques, p. 83.

Essayez d’imaginer comment cela devait se passer dans cette communauté primitive. Comment refléter ces mêmes principes aujourd’hui ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)

Laisser un commentaire