• EDS – Vendredi 23 août – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « Le bon Samaritain, » pp. 494-501, et « L’un de ces plus petits, » pp. 639-644, dans Jésus-Christ ; « Un grand abîme, » pp. 221-232, « Qui est mon prochain, » pp. 331-342, dans Les paraboles de Jésus.

    « [Christ] a abattu le mur de séparation, ainsi que les préjugés de race et il a enseigné l’amour universel à la grande famille humaine. Il a fait sortir les hommes du cercle étroit de leur égoïsme ; il a aboli les frontières et les distinctions de classes. Il n’a fait aucune différence entre les voisins et les étrangers, entre les amis et les ennemis. Il nous a enseigné à considérer comme notre prochain toute âme se trouvant dans le besoin, et le monde comme notre champ de travail. » Ellen G. White, Heureux ceux qui, p. 51.

    « L’idéal de la règle d’or est, en réalité, celui du christianisme lui-même. Tout ce qui ne l’atteint pas n’est que vanité et mensonge. Une religion qui nous permettrait de mépriser nos semblables quand Jésus les a estimés assez précieux pour leur donner sa vie, ou de rester indifférents devant leurs besoins, leurs souffrances, ou leurs droits matériels, serait une religion inconséquente. En dédaignant les appels de ceux qui se débattent dans la misère, la douleur ou le péché, nous trahissons le Sauveur. C’est parce que les hommes portent le nom du Christ tout en reniant son caractère par leur conduite, que le christianisme a si peu de puissance dans le monde et que ce nom est blasphémé. » Ellen G. White, Heureux ceux qui, p. 142.

    À MÉDITER

    1. Quel est votre passage favori parmi ceux étudiés cette semaine ? Pourquoi ?
    2. Examinez ce qu’Ellen White a écrit sur la manière dont une foi qui « nous permettrait de mépriser nos semblables […] ou de rester indifférents devant leurs besoins, leurs souffrances, ou leurs droits matériels, serait une religion inconséquente. » Pourquoi doit-on faire attention d’éviter le piège facile qui consiste à penser que puisque nous avons la « vérité » (même si c’est le cas), alors rien d’autre ne compte ?
    3. En quoi ces versets de l’étude de jeudi nous montrent-ils ce qu’implique également le fait d’avoir la « vérité » ?

    Résumé : Les enseignements de Jésus présentent un mode de vie différent pour ceux qui sont citoyens et agents du royaume de Dieu. En s’appuyant sur la fondation des Écritures de l’Ancien Testament, il a fait écho et a élargi notre perspective en s’occupant des pauvres et des opprimés, en insistant sur le fait que ses disciples vivent comme des gens de compassion et de miséricorde tandis qu’ils attendent son retour.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)