• EDS – Jeudi 15 août – La croix de Christ

    Le fait que Dieu soit un Dieu qui voit et entend les cris des pauvres et des opprimés est réconfortant. Le fait que Dieu soit un Dieu qui, en Jésus, a vécu et enduré ce qu’il y a de pire dans l’humanité, l’oppression et l’injustice de notre monde, est stupéfiant. Malgré toute la compassion et la bonté dont Jésus a fait preuve dans sa vie et son ministère, sa mort est arrivée en conséquence de la haine, de la jalousie, et de l’injustice.

    Des prières angoissées de Jésus au Jardin de Gethsémani jusqu’à son arrestation, son « procès », sa torture, les moqueries, la crucifixion, et la mort, il a enduré une épreuve épuisante de douleur, de cruauté, de méchanceté, et de pouvoir oppressif. Tout cela était exacerbé par l’innocence, la pureté, et la bonté de celui qui a souffert tout cela : il s’est vidé de lui-même en se faisant vraiment esclave, en devenant semblable aux humains ; reconnu à son aspect comme humain, il s’est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort – la mort sur la croix (Ph 2.7,8). Par le prisme de l’histoire du salut, nous voyons la beauté du sacrifice de Jésus pour nous, mais nous ne devrions pas oublier la brutalité de la souffrance et de l’injustice qu’il a vécues.

    Lisez Ésaïe 53.3-6. Que nous indique ce passage sur ce qui est arrivé à Jésus, l’innocent qui souffre pour les coupables ? En quoi cela nous aide-t-il à comprendre ce qu’il a traversé pour nous ?

    En Jésus, Dieu sait ce que c’est que d’être victime du mal et de l’injustice. L’exécution d’un homme innocent est un scandale. Le meurtre du fils de Dieu davantage encore. Dieu s’est tellement identifié à nous dans notre condition misérable et déchue que nous ne pouvons douter de son empathie, de sa compassion, et de      sa fidélité : en effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous, mais sans commettre de péché (He 4.15, S21). Quelle révélation du caractère de notre Dieu ! Comment saisir la bonne nouvelle sur Dieu que représente la croix ?

    Dans tout ce que nous faisons pour le Seigneur, en particulier pour tendre la main aux nécessiteux, pourquoi devons-nous toujours garder au centre de notre mission et de notre raison d’être la mort de Jésus comme notre Substitut, non seulement pour nous, mais pour ceux que nous aidons ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)