• EDS – Vendredi 9 août – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « Ésaïe 58 – Une prescription divine », pp. 25-28, dans Ministère de la bienfaisance ; « Malheur à vous, Pharisiens ! », pp. 607-619, dans Jésus-Christ.

    « En insistant sur la piété que l’on doit pratiquer, le prophète ne faisait que renouveler le conseil donné à Israël des centaines d’années auparavant. […] Ces conseils ont été répétés en tout temps par les serviteurs de Dieu à ceux qui étaient menacés de sombrer dans le formalisme, et qui oubliaient de faire preuve de miséricorde. » Ellen G. White, Prophètes et rois, pp. 248-249.

    « Il m’a été montré que je devais attirer l’attention de notre peuple sur ce chapitre. Qu’il le lise soigneusement et comprenne le genre de ministère qui vivifiera nos églises. L’œuvre de l’Evangile doit être accomplie par l’exercice de notre libéralité aussi bien que par nos travaux. Lorsque vous êtes en présence de gens qui sont dans le besoin, aidez-les ; s’ils ont faim, donnez-leur à manger. En agissant de cette manière, vous vous associez au ministère du Christ, car son œuvre a été une œuvre de bienfaisance. Que nos membres soient partout encouragés à y prendre part. » Ellen G. White, Ministère de la bienfaisance, p. 25.

    À MÉDITER

    1. Avez-vous déjà pensé à la pratique de la justice et à l’amour de la miséricorde comme à des actes d’adoration ? Comment cela pourrait-il changer votre approche quand vous voulez vous occuper des autres ? En quoi cela pourrait-il changer votre approche de l’adoration ?
    2. Comment se garder de ne pas négliger ce qui est le plus important dans la loi (Mt 23.23) dans nos vies chrétiennes, aussi bien individuellement qu’en tant qu’église ? Pouvez-vous identifier des exemples dans votre expérience personnelle où vous avez pu « retenir au filtre le moucheron et avaler le chameau » ? (Mt 23.24).
    1. Pourquoi l’hypocrisie est-elle considérée comme un péché aussi grave ? Ne vaut-il pas mieux au moins d’essayer de donner l’impression que nous agissons pour le bien ?
    2. En quoi la vision et la passion de Dieu, telles qu’elles s’expriment à travers les prophètes, changent-elles votre vision du monde ? Comment pourriez-vous lire ou écouter les informations locales différemment si vous pouviez voir et entendre avec les yeux et les oreilles d’un prophète ?

    Résumé : Tandis que les prophètes se souciaient du mal qui prédominait dans le pays, ils étaient particulièrement concentrés sur le mal commis par ceux qui prétendaient adorer Dieu comme leur Dieu. Pour les prophètes et pour Jésus, l’adoration est incompatible avec l’injustice, et une telle religion n’est qu’hypocrisie. La véritable adoration que Dieu recherche suppose d’agir contre l’oppression et de s’occuper des pauvres et des nécessiteux.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)