EDS – Mardi 2 juillet – Intendants de la terre

D’après le récit biblique, le Jardin d’Éden et la terre nouvellement créée étaient des lieux d’abondance, créés pour que la vie prospère et notamment pour que les êtres humains en profitent.

Mais Dieu donna également au premier homme et à la première femme, ainsi qu’à tous ceux qui viendraient après eux, un rôle à jouer dans sa Création. Il devient vite évident, et pas seulement d’après la méthode de création de Dieu, qu’Adam et Ève devaient avoir un statut à part dans ce monde nouveau.

Adam reçut d’abord la responsabilité de nommer les animaux et les oiseaux (voir Gn 2.19). Puis Dieu lui attribua un autre rôle, présenté comme une bénédiction    par Dieu lui-même : Dieu les bénit ; Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui fourmillent sur la terre (Gn 1.28).

Lisez et comparez Genèse 1.28 et 2.15. Comment décririez-vous la fiche de poste des humains en une phrase ou deux ?

Trop souvent dans l’histoire chrétienne, certains ont cité Genèse 1.28 comme permis d’exploiter la nature, jusqu’à la détruire. Certes, le monde fut créé pour la vie, le bénéfice, et le plaisir des humains. Mais la responsabilité humaine consiste à le cultiver et de le garder, selon les mots de Genèse 2.15.

Quand nous parlons de gestion, d’intendance, notre première pensée va souvent vers l’argent, mais le premier ordre à ce sujet dans la Bible concerne le soin à apporter à la terre que Dieu a créée et qu’il nous a confiée. L’ordre donné à Adam et Ève anticipait que la terre serait partagée avec leurs enfants et avec les générations futures. Dans le plan initial pour le monde, le monde créé devait continuer à être une source de vie, de bienfaits, et de beauté pour tous les humains, et Adam et Ève devaient jouer un grand rôle dans les soins apportés à la terre.

La terre appartient toujours au Seigneur (voir Ps 24.1), et nous sommes toujours appelés à être des intendants de tout ce que Dieu nous a donné. Nous pourrions peut-être conclure, également, que dans un monde déchu, notre responsabilité d’intendants est encore plus grande.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous d’être intendant de la terre aujourd’hui, dans un monde déchu ? En quoi la prise de conscience de cette responsabilité affecte-t-elle votre manière de vivre au quotidien ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :