EDS – Jeudi 18 juillet – Un repos de sabbat pour la terre

Comme nous l’avons vu, le sabbat faisait partie intégrante du cycle de la vie dans la nation israélite. Mais le principe du sabbat ne se limitait pas à un simple jour chaque semaine. Il comprenait également un repos spécial tous les sept ans, avec l’année du jubilé après sept séries de sept ans, c’est-à-dire tous les 50 ans.

Lisez Lévitique 25.1-7. Qu’y a-t-il de remarquable dans ce type d’instruction ? Comment pouvez-vous incorporer ce genre de principe dans votre vie et votre travail ?

L’année sabbatique permettait aux terres arables de rester en jachère pendant l’année. C’est un acte de gestion de la terre remarquable, et la sagesse de cette pratique agricole est largement admise.

La septième année était également importante pour les esclaves (voir Ex 21.1-11). Dans l’éventualité où des Israélites s’étaient endettés au point de se vendre eux- mêmes en esclavage, ils étaient libérés la septième année. De la même manière, les dettes impayées étaient annulées à la fin de la septième année (voir Dt 15.1-11). Comme la manne que Dieu donnait aux Israélites dans le désert, l’absence de plantations pendant une saison était un acte de confiance envers Dieu : donnerait-il suffisamment l’année précédente et à partir de ce que le sol de lui-même produirait pendant l’année sabbatique ? De la même manière, libérer les esclaves et annuler les dettes était un acte de miséricorde, mais aussi un acte de confiance dans la capacité de Dieu à combler nos besoins. En un sens, le peuple avait besoin d’apprendre qu’ils n’avaient pas à opprimer les autres pour subvenir à leurs besoins.

Les principes et le modèle du sabbat devaient être étroitement liés à la structure   de la société israélite dans son ensemble. De la même manière, l’observance contemporaine du sabbat devrait être une discipline spirituelle qui transforme   tous nos autres jours. En un sens pratique, le sabbat est une manière de vivre les instructions de Jésus qui recommandait de chercher d’abord son royaume : Mais vous, vous avez au ciel un Père qui sait bien que vous avez besoin de tout cela (Mt 6.32,33, Parole vivante).

Quelle différence l’observance du sabbat devrait-elle faire sur les six autres jours de la semaine ? Après tout, si vous êtes cupide, égoïste, et insensible du dimanche au vendredi, qu’est-ce que cela peut bien faire si vous n’êtes rien de tout cela le jour du sabbat ? (Mais pouvez-vous vraiment ne pas être tout cela le sabbat si vous êtes tout cela le reste de la semaine ?)


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)