EDS – Dimanche 7 juillet – Le Dieu qui entend

J’ai bien vu l’affliction de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses tyrans ; je connais ses douleurs (Ex 3.7).

Quatre cents ans, c’est long, surtout quand on attend dans des conditions d’esclavage qui s’aggravent. Dieu avait promis qu’il reviendrait vers son peuple et qu’il les ferait sortir d’Égypte, mais génération après génération, ils demeuraient là, à bâtir la richesse et le prestige de leurs oppresseurs idolâtres, pendant que Dieu semblait garder le silence.

C’est alors que Dieu se manifesta d’une manière unique. Il apparut dans un buisson en flammes, dans un désert reculé, à un chef improbable, un prince fugitif, un humble berger appelé Moïse. Il donna à un Moïse réticent un travail à faire, dont la première partie consistait à retourner voir les Israélites en Égypte avec le message que Dieu avait entendu et vu leur oppression, et que, oui, il s’en souciait. En fait, il était sur le point d’intervenir de façon spectaculaire pour changer leur situation.

Lisez Exode 3.16,17. Pourquoi était-il important pour Dieu de commencer à exposer les grandes lignes de son plan pour ce peuple avec ce message particulier ? Qu’est-ce qui attire votre attention dans cette déclaration de Dieu ?

Mais Dieu ne s’arrête pas là. Non seulement il a un plan pour leur donner un pays meilleur, mais il n’a pas l’intention que le peuple s’échappe d’Égypte sans ressources. Pendant des centaines d’années, ils avaient contribué à la richesse de l’Empire égyptien. Dieu avait anticipé la résistance initiale du Pharaon, mais il assura à Moïse que les Israélites auraient une compensation pour leurs années de dur labeur : Je donnerai à ce peuple de la grâce aux yeux des Égyptiens ; quand vous partirez, vous ne partirez pas les mains vides (Ex 3.21).

Après leurs années d’oppression, Dieu saisit l’occasion d’établir un nouveau genre de société avec ces anciens esclaves. Il voulait qu’ils vivent différemment et qu’ils établissent une société durable. Son plan était le suivant : cette société d’un genre nouveau serait un modèle pour les nations environnantes, et, comme Abraham, les bénédictions que le peuple recevait de Dieu béniraient également le monde entier.

À quel point est-ce important pour vous que Dieu soit un Dieu qui voit la souffrance des gens dans le monde et qu’il entend leurs appels à l’aide ? Qu’est- ce que cela vous indique sur Dieu ? Prenez en compte Exode 4.31.


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)

%d blogueurs aiment cette page :