• EDS – Samedi 27 juillet – LE CRI DES PROPHÈTES

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :

    1 S 8.10-18, Am 5.10-15, Mi 6.8, Gn 19.1-13, Ez 16.49, Es 1.15-23.

    Verset à mémoriser :

    Il t’a fait connaitre, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que le Seigneur réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu (Michée 6.8.).

    Les prophètes de l’Ancien Testament sont parmi les personnages les plus intéressants de la Bible. Leurs voix dissonantes, leurs messages courageux, leur sentiment de douleur, de colère, et d’indignation, et les prestations occasionnelles de leurs messages faisaient d’eux des gens qu’on ne pouvait ignorer, même si l’on n’était pas toujours très à l’aise en leur présence.

    Envoyés principalement à Israël et Juda, ils appelaient le peuple élu à revenir à l’appel qui était le leur en Dieu. Le peuple et leurs dirigeants étaient trop facilement balayés par les idoles et les modes de vie des nations environnantes. La tâche ingrate des prophètes était de les exhorter à se repentir, parfois en leur rappelant l’amour de Dieu pour eux et son action passé en leur faveur, et parfois en avertissant des conséquences s’ils persistaient à s’éloigner de Dieu.

    Comme nous le verrons, parmi les péchés et les maux contre lesquels ils mettaient en garde les chefs et le peuple, l’un des plus grands était celui de l’oppression des pauvres, des nécessiteux et des sans défense parmi eux. Oui, adorer les idoles était mal. Oui, suivre de fausses pratiques religieuses était mal. Mais oui, profiter des faibles et des pauvres était également digne de condamnation.

    Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 3 août.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)