• EDS – Mercredi 24 juillet – Marcher avec le Seigneur

    Alors que nous approchons de la fin du livre des Psaumes, les exclamations de louange semblent grandir, crescendo après crescendo. Les cinq derniers psaumes commencent par l’ordre simple et direct : Louez le Seigneur ! Mais le premier d’entre eux, le Psaume 146, se focalise particulièrement sur la préoccupation qu’a Dieu pour les pauvres et les opprimés, comme raison première d’une telle louange.

    Lisez le Psaume 146. Quel message nous est adressé ici ? Que dit Dieu, en particulier au Psaume 146.5-9 ?

    Aussi sûrement que Dieu est Créateur de ce monde (voir Ps 146.6), ce psaume décrit l’œuvre constante de Dieu dans le monde en tant que juge, dispensateur, libérateur, médecin, et défenseur, toutes ces qualités focalisées sur des personnes ayant spécifiquement besoin de ce genre d’aide. C’est une vision inspirante de ce que Dieu fait et de ce qu’il cherche à faire dans nos vies, dans nos quartiers, et dans notre monde.

    Parfois nous pensons aux soins à apporter aux nécessiteux comme à quelque chose que nous devons faire parce que Dieu l’a dit. Mais le Psaume 146 dit que c’est quelque chose que Dieu fait déjà, et nous sommes invités à nous joindre à lui. Quand nous agissons contre la pauvreté, l’oppression, et la maladie, nous agissons véritablement en harmonie avec Dieu et ses objectifs. Quel plus grand privilège peut-il y avoir que d’être partenaire avec Dieu pour accomplir quelque chose d’aussi inspirant que le Psaume 146 ?

    Mais il y a également des bienfaits pour nous. Les chrétiens parlent souvent de leur quête de Dieu et de leur désir d’avoir une relation plus étroite avec lui. Cependant, des versets comme Ps 146.7-9, et tant d’autres tout au long de la Bible, nous indiquent qu’une manière de trouver Dieu est de se joindre à lui dans ce qu’il fait. Ainsi, s’il agit pour relever les pauvres, les malades, et les opprimés, comme le dit le Psaume 146, nous devrions également agir de concert avec lui. « Christ est venu sur cette terre pour marcher et œuvrer parmi les pauvres et ceux qui souffrent. Ils reçurent la plus grande part de son attention. Et aujourd’hui, en la personne de ses enfants, il visite les pauvres et les nécessiteux, en les délivrant du malheur et en allégeant la souffrance.

    Si l’on supprime la souffrance et le besoin, nous n’avons plus aucun moyen de comprendre la miséricorde et l’amour de Dieu, aucun moyen de connaitre le Père céleste compatissant. Jamais l’évangile n’assume un aspect de plus grande sainteté que lorsqu’il est apporté dans les régions les plus nécessiteuses et démunies. » Ellen White, Testimonies for the Church, vol. 7, p. 226.

    Avez-vous déjà vécu cette expérience de proximité avec Dieu qui s’accroit en servant les autres ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)