• EDS – Mardi 23 juillet – Les promesses d’un roi

    Lisez le Psaume 101. Bien qu’écrit pour des dirigeants, quel conseil important peut-on en retirer pour nous-mêmes, quelle que soit notre position dans la vie ?

    Le Psaume 101 est un texte pour les leaders. On pense que ces versets ont été composés par David au début de son règne en tant que roi d’Israël. Ils ont peut- être même été adaptés d’après des vœux qu’il avait prononcés au moment où il est devenu roi. Dans ses expériences en tant que guerrier pour Saül, puis comme fugitif, il avait été témoin pour lui-même du tort que peut faire, à la nation et à sa famille, un roi qui s’est écarté du droit chemin. David décida qu’il serait un chef différent.

    Peu d’entre nous sont des dirigeants, que ce soit sur le plan politique ou national, mais nous avons tous des rôles dans la vie qui nous permettent d’influencer et d’encourager les autres. Il peut s’agir de notre vie professionnelle, de notre engagement dans le bénévolat, de la famille, ou de l’église. Ellen White fait ce commentaire à propos du leadership : « les vœux de David, rapportés dans le Psaume 101, devraient être ceux de tous ceux qui ont la responsabilité de protéger leur foyer. » Conseils aux éducateurs, aux parents et aux étudiants, p. 99.

    Selon les occasions qui se présentent, nous devons être préparés à proposer et à maintenir ces principes auprès de ceux qui occupent des positions de leadership sur nous. Et nous tous, dans notre propre leadership et notre propre sphère d’influence, nous avons l’occasion de mettre en pratique les principes de leadership de David afin de devenir une bénédiction pour les autres.

    Le point de départ pour David est d’honorer Dieu pour sa miséricorde et sa justice (Ps 101.1), qui sont devenues la base de tout ce que David cherchait à faire respecter par son leadership. Il cherchait à apprendre et à pratiquer ces mêmes caractéristiques dans sa vie et son travail. Pour y arriver, il devait résister aux tentations de méfaits, de corruption et de malhonnêteté, qui constituent des pièges spécifiques pour ceux qui occupent des positions de pouvoir et de direction.

    Connaissant l’importance des bons conseillers pour l’aider à faire le bien, David promit de chercher des conseillers dignes de confiance et de nommer des officiels honnêtes. La justice et la miséricorde devaient marquer son leadership, même parmi ceux qui travaillaient avec et pour lui.

    Nous ne sommes peut-être pas en position d’avoir des conseillers et des officiels, mais comment remplir nos vies d’influences qui nous aident à vivre et à diriger (là où nous pouvons) avec justice et miséricorde envers ceux qui en ont besoin ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)