• RISQUES SOLAIRES

    CE QU′IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

    PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ

    Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise la fabrication de vitamine D. Cependant, on oublie parfois qu’il peut aussi présenter des risques. En France métropolitaine, c’est entre les mois de mai et d’août que le rayonnement solaire est le plus intense. Alors, pour toutes vos activités de plein air, que vous soyez dans votre jardin, à la terrasse d’un café, à la plage, à la montagne ou à la campagne, lorsque vous faites du sport ou tout simplement lorsque vous vous promenez… protégez-vous, pour que le soleil reste un plaisir.

    POUR VOUS PROTÉGER, TOUS CES GESTES SONT ESSENTIELS

    Cet ensemble de précautions constitue une protection efficace contre les risques solaires.

    RECHERCHEZ L’OMBRE et ÉVITEZ LE SOLEIL entre 12 h et 16 h

    C’est à ces heures que les rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil sont les plus intenses en France métropolitaine. Pour toutes vos activités de plein air, recherchez les endroits ombragés. Et n’oubliez pas qu’à la plage, le parasol est utile mais il ne vous protège pas totalement à cause de la réverbération des rayons du soleil sur le sable.

    PROTÉGEZ-VOUS en portant T-shirt, lunettes et chapeau

    • Les vêtements (secs), même légers, filtrent les rayons UV et constituent la meilleure protection contre le soleil.
    • Les lunettes de soleil sont indispensables. Privilégiez une forme enveloppante et assurez-vous qu’elles portent la norme CE (de préférence CE3 ou CE4) pour une réelle protection.
    • Un chapeau protège les yeux et le visage. Préférez un chapeau à larges bords qui couvre également le cou.

    APPLIQUEZ régulièrement de la crème solaire

    • La crème solaire doit être appliquée en couche suffisante sur toutes les parties du corps non couvertes par des vêtements. Privilégiez les indices de protection élevés (indice 30 minimum, voire 50 pour des conditions extrêmes), actifs à la fois vis-à-vis des UVB et des UVA.
    • Renouvelez l’application toutes les 2 heures et, bien sûr, après chaque baignade.
    • Attention ! Ce n’est pas parce que l’on applique de la crème solaire que l’on peut s’exposer plus longtemps. Le seul écran total est le vêtement.

    PROTÉGEZ encore plus VOS ENFANTS

    • Les bébés ne doivent jamais être exposés au soleil.
    • Enfants et adolescents doivent particulièrement se protéger. En effet, jusqu’à la puberté, la peau et les yeux sont fragiles et plus sensibles aux rayons UV. Les coups de soleil et les expositions répétées jusqu’à la puberté sont une cause majeure du développement de cancers de la peau (mélanomes) à l’âge adulte. Le cristallin, qui est transparent pendant l’enfance et l’adolescence, ne peut pas jouer son rôle de barrière naturelle contre les UV.

    Ne vous exposez pas aux ultraviolets artificiels en cabine de bronzage.

    COMPRENDRE LES RISQUES

    Les dangers du soleil, ce sont les ultraviolets (UV).

    Le rayonnement ultraviolet peut être émis par des sources naturelles, comme le soleil, ou artificielles, par exemple les lampes de bronzage. Il est totalement invisible pour l’œil humain et ne procure aucune sensation de chaleur. Si les dangers liés aux UVB sont connus depuis longtemps, ceux liés aux UVA le sont depuis peu. Pourtant, ils sont tous les deux dangereux, car ils pénètrent dans l’épiderme et peuvent agir sur les yeux. Les UVA sont très peu filtrés par l’atmosphère et représentent 95% des UV arrivant à la surface de la terre. Les UVB sont mieux filtrés mais leur intensité augmente au cours de la journée. Elle est encore plus importante quand on se rapproche de l’Équateur.

    Les ultraviolets peuvent provoquer des dommages irréversibles, et dans les cas les plus graves, mortels.

    L’exposition au soleil présente des risques :

    • Sur la peau, il provoque des coups de soleil, un vieillissement prématuré, des allergies et, dans les cas les plus graves, des cancers (mélanomes et carcinomes).
    • Pour les yeux, des lésions graves peuvent apparaître à court terme comme une ophtalmie (un « coup de soleil » de l’œil), ou à plus long terme, comme la cataracte ou les dégénérescences de la rétine.
    • Tout le monde est concerné mais nous ne sommes pas égaux face au soleil.

    Vous êtes particulièrement fragile si :

    • Vous avez la peau claire, les cheveux roux ou blonds, les yeux clairs et vous bronzez difficilement ;
    • Vous avez de nombreux grains de beauté (plus de 50) ;
    • Vous avez des grains de beauté congénitaux (présents dès la naissance) ou atypiques (larges, irréguliers) ;
    • Vous avez des antécédents familiaux de mélanome ;
    • Vous suivez un traitement médical ou prenez des médicaments qui peuvent vous rendre “photosensible”, c’est-à-dire plus sensible au soleil. Soyez donc très prudent au soleil.

    Faites examiner régulièrement votre peau par votre médecin traitant ou un dermatologue.

    Si vous détectez une anomalie, une tache, un grain de beauté aux contours irréguliers ou qui change d’aspect rapidement (forme, taille, épaisseur, couleur), consultez rapidement votre médecin traitant ou un dermatologue pour effectuer un dépistage. Détecté trop tard, le mélanome peut être mortel car il s’étend rapidement à d’autres parties du corps. Si se protéger du soleil est indispensable, faire un dépistage chaque année chez un dermatologue l’est également.

    VRAI OU FAUX ?

    Les séances d’UV en cabine de bronzage préparent la peau au soleil. FAUX !

    • Le bronzage artificiel n’a pas d’effet protecteur et ne prépare pas la peau au bronzage. Au contraire, les UV artificiels reçus en cabine de bronzage ne font que s’ajouter à ceux reçus du soleil et augmentent le risque de cancer. La fréquentation des cabines de bronzage est donc fortement déconseillée.

    La crème solaire suffit à protéger la peau du soleil. FAUX !

    • Même les produits solaires les plus efficaces ne filtrent pas la totalité des UV : « l’écran total » n’existe pas. Par exemple, appliquée dans les doses recommandées, une même crème solaire indice 50+ laissera encore passer 2% des UV. Son utilisation ne permet donc pas de s’exposer plus longtemps.

    Même bronzé, il faut continuer de se protéger. VRAI !

    • Le bronzage est une « barrière » naturelle fabriquée par la peau pour se protéger du soleil. Elle représente un indice de protection entre 3 et 5, mais est superficielle et ne filtre qu’une partie des UV. Une peau bronzée est moins sensible aux coups de soleil, mais n’est pas protégée contre le risque de cancer.

    Le risque n’est pas lié à la sensation de chaleur mais à l’intensité des rayons UV. VRAI !

    • Méfiez-vous des fausses impressions de sécurité lorsqu’il fait plus frais, sous un ciel nuageux ou avec du vent car les UV passent !

    Le danger vient uniquement des coups de soleil. FAUX !

    • Il vient également des « doses » d’UV reçus tout au long de la vie. À chaque nouvelle exposition sans protection, les UV reçus s’accumulent et augmentent les risques pour la peau et les yeux.

    La réverbération du sol augmente l’exposition avec une intensité variable. VRAI !

    • L’herbe, la terre et l’eau réverbèrent moins de 10 % du rayonnement UV alors que cette proportion peut atteindre 80 % pour la neige fraîche, environ 15 % pour le sable sec d’une plage et 25% pour l’écume de mer.

    www.prevention-soleil.fr

    Lien : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/risques_solaires_-_ce_qu_il_faut_savoir_pour_que_le_soleil_reste_un_plaisir_campagne_inpes_.pdf

     

    24 STRATÉGIES… POUR UNE MEILLEURE SANTÉ

    Le Docteur Timothy Arnott du Centre de style de vie d’Amérique a développé 24 principes sanitaires concis et pratiques. Basés sur les toutes dernières recherches scientifiques…

    RÉSUMÉ DE L’OUVRAGE

    C’est ce que le docteur a prescrit ! Vous vous interrogez sur les nouvelles données de santé qui semblent inépuisables et souvent contradictoires en ce moment ? Que diriez-vous d’un bilan réaliste de santé et de bien-être ? Tim Arnott, Docteur en médecine du « Lifestyle Center of America » a produit ce livre pratique de 24 conseils de santé concis et pratiques basés sur la recherche scientifique et la Bible qui vous aideront à vivre plus longtemps, plus heureux et plus sain. Par exemple, saviez-vous que les femmes qui boivent plus d’eau réduisent leur risque de crise cardiaque ? Ou que sept à huit heures de sommeil par nuit peuvent minimiser votre risque de développer un jour le diabète ? Vous voulez tenir la maladie d’Alzheimer à distance ? Prenez 100 microgrammes de supplément de vitamine B12 chaque jour, surtout si vous êtes végétarien ! Vous voulez réduire votre risque de cancer de la prostate ? Pour en savoir plus, consultez les 24 façons réalistes d’améliorer votre santé du Dr Arnott.
  • EDS – Mardi 16 juillet – Les promesses d’un roi

    Lisez le Psaume 101. Bien qu’écrit pour des dirigeants, quel conseil important peut-on en retirer pour nous-mêmes, quelle que soit notre position dans la vie ? Le Psaume 101 est un texte pour les leaders. On pense que ces versets ont été composés par David au début de son règne en tant que roi d’Israël. Ils ont peut- être même été adaptés d’après des vœux qu’il avait prononcés au moment où il est devenu roi. Dans ses expériences en tant que guerrier pour Saül, puis comme fugitif, il avait été témoin pour lui-même du tort que peut faire, à la nation et à sa famille, un roi qui s’est écarté du droit chemin. David décida qu’il serait un chef différent.

    Peu d’entre nous sont des dirigeants, que ce soit sur le plan politique ou national, mais nous avons tous des rôles dans la vie qui nous permettent d’influencer et d’encourager les autres. Il peut s’agir de notre vie professionnelle, de notre engagement dans le bénévolat, de la famille, ou de l’église. Ellen White fait ce commentaire à propos du leadership : « les vœux de David, rapportés dans le Psaume 101, devraient être ceux de tous ceux qui ont la responsabilité de protéger leur foyer. » Conseils aux éducateurs, aux parents et aux étudiants, p. 99.

    Selon les occasions qui se présentent, nous devons être préparés à proposer et à maintenir ces principes auprès de ceux qui occupent des positions de leadership sur nous. Et nous tous, dans notre propre leadership et notre propre sphère d’influence, nous avons l’occasion de mettre en pratique les principes de leadership de David afin de devenir une bénédiction pour les autres.

    Le point de départ pour David est d’honorer Dieu pour sa miséricorde et sa justice (Ps 101.1), qui sont devenues la base de tout ce que David cherchait à faire respecter par son leadership. Il cherchait à apprendre et à pratiquer ces mêmes caractéristiques dans sa vie et son travail. Pour y arriver, il devait résister aux tentations de méfaits, de corruption et de malhonnêteté, qui constituent des pièges spécifiques pour ceux qui occupent des positions de pouvoir et de direction.

    Connaissant l’importance des bons conseillers pour l’aider à faire le bien, David promit de chercher des conseillers dignes de confiance et de nommer des officiels honnêtes. La justice et la miséricorde devaient marquer son leadership, même parmi ceux qui travaillaient avec et pour lui.

    Nous ne sommes peut-être pas en position d’avoir des conseillers et des officiels, mais comment remplir nos vies d’influences qui nous aident à vivre et à diriger (là où nous pouvons) avec justice et miséricorde envers ceux qui en ont besoin ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)