• EDS – Samedi 6 juillet – PROJET POUR UN MONDE MEILLEUR

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :

    Ex 3.7, Mt 22.37-40, Ex 22.21-23, Dt 14.22-29, 26.1-11, Lv 25.9-23.

    Verset à mémoriser :

    Tu ne te vengeras pas ; tu ne garderas pas de rancune envers les gens de ton peuple ; tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur (YHWH) (Lévitique 19.18).

    Dans sa miséricorde, Dieu a toujours eu un peuple avec lequel il entretenait une relation spéciale. Dans l’histoire d’Hénoch, de Noé, d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob, entre autres, nous voyons Dieu soupirer après la reconstruction de la relation brisée avec les êtres humains. Mais ce n’était pas simplement pour le bénéfice de ces quelques individus et de leurs familles. Quand ils étaient connectés à Dieu et bénis par lui, ils faisaient partie d’un plan plus large en vue de réparer cette relation et de partager la bénédiction avec d’autres. Comme Dieu l’a dit à Abraham : Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une bénédiction […] Tous les clans de la terre se béniront par toi (Gn 12.2,3). Comme il était béni, il pouvait devenir une bénédiction pour les autres.

    Cette bénédiction devait être rendue possible à travers la nation d’Israël, et, en définitive, à travers le Messie, qui serait issu de cette nation. Avec la création du peuple d’Israël, Dieu agissait à présent avec une nation entière. Ainsi, il se mit à leur donner des lois, des règles, des fêtes, et des pratiques qui seraient une façon de vivre de telle sorte que ceux qui étaient bénis de Dieu pourraient en bénir d’autres également.

    Assurément, ce principe demeure aujourd’hui.

    Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 13 juillet.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)