• EN PANNE OU ÉPUISÉ ? (Le burn-out)

    « Essayons-nous de sauver le monde par nos propres forces ? »

    C’est la question que M. Torben Bergland a posée lors d’une présentation au personnel du bureau de la Division transeuropéenne, le mardi 23 février. Il a souligné que Dieu fait son œuvre de salut pour le monde, et « Il nous a invités à participer à cette mission pour nous bénir, non pour nous épuiser ».

    Bergland fait la différence entre la motivation et l’énergie dans notre travail et l’épuisement professionnel, stade auquel notre vie devient déséquilibrée et où nous sommes de plus en plus épuisés et démotivés. Lorsque nous nous engageons positivement dans notre emploi, nous travaillons bien avec nos collègues, nous atteignons nos objectifs et nous nous sentons responsabilisés. Cependant, si nous travaillons de longues heures, sans rééquilibrer nos vies, nous commençons à éprouver une rancune envers notre travail, nos collègues, et même ceux que nous nous efforçons d’aider. Rapidement, nous sommes épuisés physiquement, émotionnellement et spirituellement, notre travail est moins efficace et il est plus difficile d’atteindre nos objectifs. Nous devenons négatifs et cyniques, puis nous commençons à critiquer ceux qui nous entourent.

    Six dimensions principales de notre vie professionnelle peuvent contribuer à notre bien-être ou à notre stress : notre charge de travail ; le contrôle que nous exerçons sur notre charge de travail ; si nous nous sentons valorisés pour notre travail ; quelles relations avons-nous avec nos collègues ; si nos collègues et notre employeur ont, à notre avis, de bonnes attentes quant à notre travail ; nos valeurs correspondent aux valeurs du monde professionnel.

    Plus nous passons d’heures au travail, plus nous avons tendance à être malheureux, et plus nous passons de temps à penser au travail en dehors de nos heures de travail. Dans un sondage portant sur les effets émotionnels du travail en horaire prolongé, 27 % des gens se sentaient déprimés, 34 % anxieux et 58 % irritables.

    Reconnaissez votre risque

    Bergland a expliqué les différentes étapes de l’épuisement professionnel et les a signalées par des voyants de couleur. « En lisant les niveaux, demandez-vous où vous en êtes et ce que vous devez faire pour rééquilibrer votre ratio travail/vie personnelle. Une étude sur les niveaux de stress des pasteurs en Norvège a révélé que 25% d’entre eux présentaient des symptômes significatifs d’épuisement professionnel.

    Le processus du burn-out
    Prélude Attente positive et identification au travail.
    Motivation, enthousiasme et dévouement
    Estime de soi et reconnaissance sociale associées à la réussite au travail
    Difficultés à fixer des limites et à se détacher du travail
    Stagnation La demande dépasse les ressources
    Confusion, perplexité et insécurité
    Manque de vision et d’idéalisme
    Fatigue et manque d’énergie
    Irritabilité et tensions entre collègues
    Frustration Douter de soi et du sens du travail
    Culpabilité et honte
    Motivation décroissante, concentration et efficacité réduite.
    Déshumanisation et dépersonnalisation
    Retrait des collègues
    Désespoir Épuisement physique, mental, émotionnel et spirituel
    Apathie
    Engeal LG : Recherche de la rupture chez les employés et l'analyse des liens concordants sur le burnout
    Prélude (feu vert – mais procédez avec prudence)

    À ce stade, il n’y a aucun symptôme d’épuisement professionnel, mais vous risquez d’en souffrir. Cela commence souvent quand vous avez du mal à fixer des limites claires et à les maintenir, une lutte que beaucoup de membres d’église et de pasteurs vivent. Vous pourriez avoir des difficultés à vous déconnecter du travail et à vous détendre. Votre amour-propre et votre identité peuvent être intimement liés à la reconnaissance sociale et à votre sentiment de réussite, de sorte que vous êtes enthousiaste, énergique et motivé.

    Stagnation (lumière jaune – soyez prudent et essayez de gérer votre stress de façon plus efficace)

    À ce stade, vous commencez à avoir l’impression que le temps et l’énergie dont vous avez besoin dépassent vos ressources. Vous pouvez commencer à vous sentir confus, désorienté et peu sûr de vous. Vous commencez à perdre la vue en essayant de survivre à la journée et de garder en tête votre liste de choses à faire. Vous commencez à vous sentir fatigué, démotivé et irritable. Vos relations avec vos collègues, votre famille et vos amis peuvent commencer à en souffrir.

    Frustration (lumière orange – vous risquez de vous épuiser. Vous devez vous arrêter et trouver de l′aide)

    Lorsque vous atteignez ce stade, vous vous posez peut-être des questions sur vous-même et sur votre vocation, et vous perdez confiance en votre capacité à travailler efficacement. Le travail peut paraître comme un nuage lourd sur votre vie, bloquant la lumière du soleil et la chaleur. Il se peut que vous commenciez à vous sentir coupable à cause de votre manque de motivation dans le travail et le ministère. Vous pourriez aussi avoir honte et craindre que d’autres personnes remarquent que vous échouez, ce qui pourrait vous éloigner de vos collègues, et commencer à vous sentir déshumanisé et dépersonnalisé.

    Le désespoir (feu rouge – il est vital que vous vous occupiez de votre surmenage sans tarder)

    À ce stade, vous êtes épuisé physiquement, mentalement et spirituellement. Vos relations en souffrent. C’est comme si toute la joie avait été balayée de votre vie. Même de petites tâches peuvent vous sembler accablantes et vous éprouvez de l’épuisement physique, mental et spirituel. Prenez le temps de vous reposer et de retrouver un mode de vie sain. Une fois le phénomène de burn-out établi, il peut prendre des mois, voire des années à se rétablir.

    La solution simple

    « La solution simple à l’épuisement professionnel, dit Bergland, c’est d’avoir une vie ! » Le risque d’épuisement professionnel est grandement réduit lorsque nous équilibrons notre travail avec des activités de vie positives :

    Bougez !  

    Saisissez toutes les occasions de bouger et d’être actif parce que l’activité physique contrecarre les hormones du stress dans notre corps et nous aide à penser plus clairement et à travailler plus efficacement.

    Profitez-en !  

    Passez du temps chaque semaine à faire quelque chose uniquement pour le plaisir qu’il vous procure et non par sens du devoir. Pratiquez un loisir, rencontrez vos amis, lisez un nouveau livre, appréciez votre jardin.

    Entretenez des liens et des relations !

    Nourrissez les relations que vous entretenez avec vos proches. Passez plus de temps avec les gens qui vous donnent de l’énergie et moins de temps avec ceux qui vous épuisent. Faites des choses bonnes et agréables pour les autres.

    Dormez bien !

    Assurez-vous de bien dormir 7 à 8 heures par nuit. Évitez le travail et le temps passé devant l’écran au moins 90 minutes avant d’aller au lit.

    Sabbattez !

    Bergland a inventé ce mot pour décrire une journée par semaine de repos complet et improductif. Les pasteurs et les employés d’église qui sont occupés le jour du sabbat doivent prendre un jour de récupération complète un autre jour.

    En résumé, Bergland a suggéré que nous apprenions à reconnaître les moments où nous sommes fatigués et à prendre une pause, de préférence en faisant quelque chose qui nous donne de l’énergie. Des pauses régulières nous aident au maintien de notre équilibre et nous permettent de reprendre notre travail avec une motivation, une énergie et une créativité renouvelées. Ce n’est pas seulement bon pour nous, c’est aussi bon pour l’œuvre de Dieu.

    Source : https://ted.adventist.org/news/887-fuelled-up-or-burning-out


    SOS – COMMENT GÉRER LES ÉMOTIONS

    Ce livre est un guide pour aborder une large variété de problèmes émotionnels courants : gérer l’anxiété, la colère et la dépression. Du Dr Lynn Clark.

    RÉSUMÉ DE L’OUVRAGE

    « SOS Comment gérer les émotions – Gérer l’anxiété, la colère et la dépression » est un livre d’auto-assistance qui est amusant à lire et facile à appliquer. En apprenant et en appliquant les idées et les techniques de ce livre, vous apprendrez des méthodes d’auto-assistance utiles de la thérapie comportementale et cognitive. Vous apprendrez à changer vos pensées et vos sentiments et à atteindre vos objectifs avec plus de succès. Connaître les cinq étapes de l’intelligence émotionnelle (QE) vous aidera à traiter plus efficacement avec les personnes difficiles. La plupart des gens croient que les problèmes (comme une dette de carte de crédit importante) et les gens désagréables (un patron trop critique) causent directement des niveaux élevés d’anxiété, de colère, de dépression et d’autres sentiments malsains. Lorsque vous croyez que d’autres personnes et des événements négatifs causent directement vos émotions, comment vous y prenez-vous pour vous aider à vous en sortir ? Vous ne pouvez pas vous aider à vous sentir mieux. Vous êtes coincé dans une ornière si vous croyez que vous devez changer les autres ou le monde avant de vous sentir mieux. Certaines personnes pensent qu’être très en colère fera changer les autres. Cependant, les autres ne changeront pas à cause de votre colère. Les personnes qui réussissent trouvent un moyen de transformer leur colère en calme et d’atteindre leurs objectifs. SOS vous enseigne les étapes de la gestion de l’anxiété, de la colère, de la dépression et d’autres sentiments désagréables. Nos croyances et nos discussions personnelles sont la cause première de nos sentiments et de notre comportement, et non pas des événements négatifs et des personnes difficiles. SOS enseigne que nous sommes responsables de la gestion de nos sentiments et de notre comportement.

  • EDS – Mardi 2 juillet – Intendants de la terre

    D’après le récit biblique, le Jardin d’Éden et la terre nouvellement créée étaient des lieux d’abondance, créés pour que la vie prospère et notamment pour que les êtres humains en profitent.

    Mais Dieu donna également au premier homme et à la première femme, ainsi qu’à tous ceux qui viendraient après eux, un rôle à jouer dans sa Création. Il devient vite évident, et pas seulement d’après la méthode de création de Dieu, qu’Adam et Ève devaient avoir un statut à part dans ce monde nouveau.

    Adam reçut d’abord la responsabilité de nommer les animaux et les oiseaux (voir Gn 2.19). Puis Dieu lui attribua un autre rôle, présenté comme une bénédiction    par Dieu lui-même : Dieu les bénit ; Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui fourmillent sur la terre (Gn 1.28).

    Lisez et comparez Genèse 1.28 et 2.15. Comment décririez-vous la fiche de poste des humains en une phrase ou deux ?

    Trop souvent dans l’histoire chrétienne, certains ont cité Genèse 1.28 comme permis d’exploiter la nature, jusqu’à la détruire. Certes, le monde fut créé pour la vie, le bénéfice, et le plaisir des humains. Mais la responsabilité humaine consiste à le cultiver et de le garder, selon les mots de Genèse 2.15.

    Quand nous parlons de gestion, d’intendance, notre première pensée va souvent vers l’argent, mais le premier ordre à ce sujet dans la Bible concerne le soin à apporter à la terre que Dieu a créée et qu’il nous a confiée. L’ordre donné à Adam et Ève anticipait que la terre serait partagée avec leurs enfants et avec les générations futures. Dans le plan initial pour le monde, le monde créé devait continuer à être une source de vie, de bienfaits, et de beauté pour tous les humains, et Adam et Ève devaient jouer un grand rôle dans les soins apportés à la terre.

    La terre appartient toujours au Seigneur (voir Ps 24.1), et nous sommes toujours appelés à être des intendants de tout ce que Dieu nous a donné. Nous pourrions peut-être conclure, également, que dans un monde déchu, notre responsabilité d’intendants est encore plus grande.

    Qu’est-ce que cela signifie pour vous d’être intendant de la terre aujourd’hui, dans un monde déchu ? En quoi la prise de conscience de cette responsabilité affecte-t-elle votre manière de vivre au quotidien ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)