• EDS – Lundi 1er juillet – Un monde complet

    Il est facile d’avoir la nostalgie de l’Éden. Il y a quelque chose dans les courtes descriptions du Jardin que Dieu avait créé pour qu’il soit la demeure d’Adam et Ève qui suscite une note d’envie dans nos cœurs. Nous ne comprenons peut-être pas comment serait un tel monde, mais nous nous disons que nous aimerions le connaître.

    Il semble que le sentiment de satisfaction et de plénitude était aussi quelque chose que Dieu ait éprouvé : Dieu vit alors tout ce qu’il avait fait : c’était très bon (Gn 1.31). Dieu fit quelque chose qui était à la fois beau et fonctionnel. Exquis dans   sa conception, dans sa forme et sa praticité. Vibrant de vie et de couleur, mais également rempli de tout ce qui était nécessaire pour que la vie s’épanouisse. Pas étonnant que Dieu ait fait une pause pour songer que ce monde qu’il était en train de faire était bon.

    Lisez Genèse 1. Selon vous, pourquoi cette répétition de la déclaration : Dieu vit que cela était bon ? Voir Gn 1.4,10,12,18,25 et 31.

    Bien qu’elle ait été rédigée intégralement après la Chute, la Bible fourmille de célébrations de la nature, comme dans Job 38 à 41 et dans le Psaume 148. Et nous ne devons pas oublier que ces passages ne sont pas écrits comme un aperçu rétrospectif de la manière dont le monde fut créé initialement et avant le péché. Ils sont écrits au présent, et célèbrent la beauté qui est toujours visible dans notre monde.

    Jésus a aussi tiré des exemples de la nature pour illustrer la bonté et la bienveillance de Dieu (voir par exemple, Mt 6.26,28-30), recommandant à la fois notre dépendance envers Dieu et une appréciation des dons simples qui nous entourent d’émerveillement. Si nous ouvrons les yeux pour regarder les miracles de la création, nous voyons que nous sommes véritablement les bénéficiaires des dons merveilleux de notre Créateur. Notre réaction, même dans les épreuves, devrait être une réaction de gratitude, et d’abandon dans l’humilité à Celui qui dispense tous ces dons.

    En tant qu’adventistes du septième jour, qui à la fois célébrons la Création et qui anticipons le royaume de Dieu à venir, nous devrions prendre conscience que les beautés, les joies, et la bonté que nous voyons et vivons dans le monde sont des aperçus de ce que fut jadis notre monde, et de ce qu’il sera à nouveau.

    Dans votre expérience de la nature, qu’appréciez-vous particulièrement dans les merveilles de la Création ? Au quotidien, comment apprendre à mieux connaitre le Seigneur à travers les merveilles de la nature ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (3ÈME TRIMESTRE 2019)