EDS – Mardi 4 juin – Le rôle de la colère dans un conflit

Qui n’a jamais connu la colère ? Ce qui rend les choses plus difficiles, c’est quand la colère est dirigée contre un membre de la famille. En plus de refuser de pardonner, la colère peut se changer en un poison qui peut causer de grandes douleurs et des souffrances dans le foyer, dans la famille, et dans les relations en général.

Lisez Éphésiens 4.26,27 et Ecclésiaste 7.9. Comment parvenir à un équilibre dans notre compréhension de la colère en tant qu’émotion et en tant que péché ? Quelle est la différence ?

Que dit Jacques dans Jacques 1.19,2 que nous devrions mettre en pratique chaque fois que nous le pouvons, mais en particulier quand nous avons affaire à des membres de la famille dont les actes, les attitudes et les paroles nous mettent en colère ?

Si vous êtes en colère à propos de quelque chose, au lieu de la laisser planer comme un nuage sombre au-dessus de votre vie, changez-la en quelque chose de positif. Priez pour ceux qui vous blessent et vous maltraitent, pardonnez-leur et devenez une bénédiction pour eux. Cela ne sera sans doute pas facile au début, mais quand vous aurez pris la décision et que vous vous y tiendrez, Dieu s’occupera du reste.

Parfois, la colère a sa source dans les foyers dans lesquels nous grandissons. Les gens en colère viennent souvent de familles en colère, parce qu’ils ont appris de leurs modèles et reproduisent le même comportement dans leur propre vie, pour finir par le transmettre à leurs enfants. Parfois, la colère peut être la conséquence de besoins non comblés ou de la jalousie, comme dans le cas de Caïn, qui a fini par tuer son frère.

Vous pouvez avoir une bonne raison d’être en colère, mais ne vous en servez pas comme excuse pour rester comme vous êtes. Ne la niez pas et n’essayez pas de la justifier. À la place, demandez à Dieu de vous aider à la gérer de manière positive. L’apôtre Paul nous donne un bon conseil : Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien (Rm 12.21).

Nous avons tous des choses qui nous mettent en colère, au point que cela en est douloureux. Et dans certains cas, nous avons probablement raison d’être en colère. La question est : comment, par la puissance de Dieu, ne pas laisser cette colère nous rendre malheureux, ainsi que ceux qui nous entourent ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

%d blogueurs aiment cette page :