EDS – Lundi 17 juin – La famille d’abord

Ceux qui bénéficient le plus naturellement de nos efforts pour partager l’Évangile sont les personnes qui composent nos foyers. Il n’est pas de champ missionnaire plus important que celui-là.

Quelles conclusions peut-on tirer de Jean 1.40-42 à propos du partage de sa foi au foyer ? Voir également Dt 6.6,7 ; Rt 1.14-18.

Un compte rendu enthousiaste. André ne se contenta pas de faire un rapport. Il alla bien au-delà. Il fit en sorte que son frère, Simon, rencontre Jésus. Un compte rendu enthousiaste sur Jésus et une présentation en personne, quelle formule simple pour partager l’Évangile avec nos proches au foyer ! Après les avoir présentés, André se mit en retrait. Désormais, Jésus et Pierre avaient une relation entre eux.

Aider les enfants à venir à la foi. Les enfants dans un foyer peuvent souvent être négligés et ne plus être les premiers bénéficiaires des efforts faits en matière de partage de l’Évangile. Les parents partent du principe, à tort, que les enfants absorberont simplement la spiritualité de la famille. Pourtant, cela ne va pas de soi. Tandis que les enfants et les jeunes apprennent d’après le modèle qu’ils observent, il est également vrai que ces jeunes membres de la famille du Seigneur ont besoin d’une attention et d’occasions individuelles pour lui être présentés personnellement. Deutéronome 6 insiste sur ce point : nous devons accorder toute notre attention     à ce qui peut être l’éducation religieuse la plus efficace. Des habitudes spirituelles régulières de culte personnel et de famille doivent être encouragées au foyer. On doit mettre en avant son temps et ses efforts en faveur des enfants et des jeunes. Que peut-on apprendre des efforts d’évangélisation de Noémi ? Voir Rt 1.8-22.

Ruth vit Noémi alors que cette dernière était au plus bas : quand elle essaya de repousser sa belle-fille, et quand, en colère et déprimée, elle s’en prit à Dieu en énumérant les deuils et les pertes qu’elle avait subis (Rt 1.15,20,21). Il ne peut y avoir de témoignage plus éloquent que celui de Ruth pour montrer que les jeunes peuvent rencontrer un Dieu parfait et s’engager envers lui, même quand ils lui sont présentés par un parent imparfait.

En quoi la notion de foyer comme champ missionnaire le plus important a-t- elle un impact sur votre attitude envers les personnes qui vivent avec vous ? Collaborez en tant que famille pour préparer une liste d’efforts précis que votre famille peut faire pour amener des proches non convertis à Christ.


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

%d blogueurs aiment cette page :