EDS – Jeudi 6 juin – Pardon et paix

Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux : c’est là toute la Loi et les Prophètes. (Mt 7.12.)

Pensez à toutes les manières, dans votre expérience personnelle, dans la famille et en dehors, dont il vous faut mettre en application ce principe et, sur les lignes ci-dessous, écrivez-les et déterminez, par la foi, comment vous pourriez y arriver.

L’auteur des Hébreux conseille : Poursuivez la paix avec tous, ainsi que la consécration sans laquelle personne ne verra le Seigneur. (He 12.14.) Même quand nous faisons toutes les démarches nécessaires, certaines personnes qui nous ont fait du tort n’écoutent pas et ne changent pas. Certaines trouvent peut-être des excuses, mais d’autres non. Quoi qu’il en soit, c’est dans notre intérêt, en particulier quand il s’agit d’un membre de la famille, d’entreprendre ce voyage du pardon évoqué plus tôt.

En fait, le pardon est un élément essentiel de la résolution de conflit, en particulier dans la famille. Quand quelqu’un pèche contre nous, l’ennemi de Dieu aime dresser un mur entre nous et cette personne, un obstacle qui nous empêche d’aimer cette personne comme Christ nous a aimés. Le pardon est un choix que nous faisons pour contourner cet obstacle.

« Nous ne sommes pas pardonnés parce que nous pardonnons, mais comme nous pardonnons. La base de tout pardon se trouve dans l’amour immérité de Dieu ; mais par notre attitude envers les autres, nous montrons si nous nous sommes approprié cet amour. Aussi le Christ dit-il : “On vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez”. » Ellen G. White, Les paraboles de Jésus, p. 212.

En même temps, quand c’est nous qui sommes en tort, nous devons essayer de restaurer la relation brisée avec l’autre, ce qui peut vouloir dire aller la voir pour lui dire que l’on regrette ce que l’on a fait, et lui demander pardon. C’est ce que Jésus a dit : Si donc tu vas présenter ton offrande sur l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. (Mt 5.23,24.) C’est agréable quand quelqu’un qui vous a fait du tort présente des excuses et demande pardon. De la même manière, c’est agréable quand nous agissons ainsi envers les autres.

En quoi le fait de penser à toutes les choses pour lesquelles vous devez être pardonnés vous aide-t-il à apprendre à pardonner aux autres ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

%d blogueurs aiment cette page :