• EDS – jeudi 20 juin – Des centres de convivialité contagieuse

    Comparez les références bibliques sur l’hospitalité avec des incidents réels survenus dans le foyer de plusieurs familles bibliques énumérés ci-dessous. Es 58.6,7,10-12 ; Rm 12.13 ; 1 P 4.9. Notez les qualités d’hospitalité qui sont manifestées.

    Abraham et Sara (Gn 18.1-8)

    Rébecca et sa famille (Gn 24.15-20 ; 31-33) Zachée (Lc 19.1-9)

    L’hospitalité répond aux besoins fondamentaux de repos, de nourriture, et de partage de l’être humain. C’est une expression tangible d’amour qui se donne. Jésus attachait un sens théologique à l’hospitalité quand il a enseigné que nourrir les affamés et donner à boire à ceux qui ont soif étaient des services qu’on lui rendait (Mt 25.34-40). Employer sa maison comme ministère peut aller du simple fait d’inviter ses voisins à un repas à une hospitalité plus radicale qui consisterait à prêter une chambre à une personne victime de violences. Cela peut impliquer la simple bienveillance, une occasion de prier avec quelqu’un, ou bien de mener des études bibliques. La véritable hospitalité découle du cœur de ceux qui ont été touchés par l’amour de Dieu et qui veulent exprimer leur amour en paroles et en actes.

    Les familles se plaignent parfois de manquer de place, de temps et/ou d’énergie pour offrir l’hospitalité. D’autres se sentent mal à l’aise, incapables, et mal assurés de devoir aller au-delà de ce qu’ils connaissent pour fréquenter des incroyants. Certains aimeraient éviter les désagréments qui pourraient survenir dans leur vie s’ils s’impliquaient auprès d’autres personnes. Beaucoup de familles contemporaines confondent être hospitalier et recevoir du monde.

    De quelles manières votre maison reflète-t-elle votre propre condition spirituelle ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.