EDS – Vendredi 10 mai – Pour aller plus loin…

« Le mariage a reçu la bénédiction du Christ, et il doit être considéré comme une institution sacrée. La véritable religion ne doit pas agir à l’encontre des plans du Seigneur. Dieu a ordonné que l’homme et la femme soient unis par les liens sacrés du mariage, pour qu’ils élèvent des familles qui, couronnées d’honneur, seraient des symboles de la famille céleste. Et au commencement de son ministère public, Christ a donné son approbation décidée à l’institution qui avait été approuvée en Eden. Ainsi il déclarait à tous qu’il ne refusera pas sa présence lors de mariages, et que le mariage, quand il est consenti avec pureté et sainteté, vérité et justice,  est l’une des plus grandes bénédictions jamais accordées à la famille humaine. » Ellen G. White, Daughters of God, pp. 180,181. Comme l’a montré le Cantique des Cantiques, l’amour sexuel peut être quelque chose de merveilleux au sein du mariage. Mais une relation durable ne peut se fonder uniquement dans la beauté extérieure et les plaisirs physiques. Nos corps vieillissent et s’affaiblissent, et tous les régimes du monde, tout le sport imaginable ou toute la chirurgie esthétique ne pourront nous garder un air éternellement jeune. Le mariage de Salomon et de la Shoulamite est une relation engagée, de toute une vie. Par trois fois, ils affirment qu’ils s’appartiennent (Ct 2.16 ; 6.3 ; 7.10). La première fois, c’est pour reconnaître leur propriété réciproque (comparez avec Ep 5.21,33). La deuxième fois, elle renverse l’ordre en affirmation de sa propre soumission (également Ep 5.22,23). La troisième fois, il exprime son désir envers elle (Ct 8.7), comme un sceau qui ne peut être brisé (Ct 8.6).

À MÉDITER

. En quoi la description que fait Salomon de sa femme comme étant parfaite (Ct 4.1-5 ; 6.8 et 7.1-9) est-elle comparable à l’expression d’Adam la première fois qu’il a vu Ève ? (Gn 2.23). Quel lien les maris devraient-ils avoir avec leur épouse ? (Ep 5.28,29).

. Certaines personnes considèrent le Cantique des Cantiques comme une allégorie de la relation qui existe entre Dieu et son peuple ou entre Jésus et son Église. Tandis que l’on doit être prudent de ne pas aller trop loin dans le symbole, quelles caractéristiques de cette relation mutuelle entre ces deux personnes peuvent néanmoins être comparées à notre relation avec Dieu ? Comparez également avec Es 54.4,5 ; Jr 3.14 ; 2 Co 11.2.

. Lisez Proverbes 31.26, Cantique des Cantiques 5.16, et Proverbes 25.11. Quelle est l’importance de nos paroles dans la construction ou la destruction de notre conjoint et dans l’affaiblissement ou la consolidation de notre mariage ? Servez-vous des textes suivants comme une illustration complémentaire : Jacques 1.26 ; 3.5-11.


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

Laisser un commentaire