EDS – Mercredi 8 mai – L’amour au bon moment

Lisez Cantique des cantiques 4.8-5.1.

Cantique des Cantiques 4.16 et 5.1 constituent le cœur même de ce livre, et décrivent, en quelque sorte, son point culminant alors que le mariage entre Salomon et Shoulamite est consommé.

À quoi Salomon fait-il référence dans les passages suivants ? Ct 4.12,16 ; 5.1 ; 8.8-10.

Dans le Cantique des Cantiques, nous trouvons certaines des preuves bibliques les plus irréfutables pour dire que le plan de Dieu pour les gens demeure la chasteté avant le mariage. Il y a notamment cette référence à l’enfance de la Shoulamite quand ses frères se demandaient si elle serait une muraille ou une porte (Ct 8.8,9). En d’autres termes, restera-t-elle chaste jusqu’au mariage (une muraille) ou bien aura-t-elle des mœurs légères (une porte). Devenue adulte, elle affirme qu’elle est restée chaste et qu’elle vient à son mari en étant pure : Je suis une muraille (Ct 8.10). En fait, elle confirme qu’elle est restée vierge jusqu’à sa nuit de noces en disant qu’elle est un jardin clos […] une fontaine close (Ct 4.12). D’après sa propre expérience, elle peut conseiller ses amies à ne pas brûler les étapes de l’amour et du mariage. Par trois fois dans le Cantique des Cantiques, la Shoulamite s’adresse à un groupe de femmes appelées filles de Jérusalem pour leur conseiller de ne pas éveiller la passion amoureuse avant que ce ne soit le moment (Ct 2.7 ; 3.5 ; 8.4), c’est-à-dire avant qu’elles ne soient en sécurité au sein de l’alliance du mariage, comme elle.

Pour la deuxième fois dans le poème, le bien-aimé invite sa fiancée à venir avec lui (Ct 2.10 ; 4.8). Avant le mariage, elle ne pouvait accepter son invitation, mais désormais, c’est elle qui l’invite dans son jardin (Ct 4.16), ce qu’il accepte avec joie (Ct 5.1). Il n’est pas seulement attiré par sa beauté. Elle lui a ravi le cœur (Ct 4.9), il est enivré de son amour (Ct 4.10), et il exulte qu’elle soit à lui et à personne d’autre, maintenant et à jamais : tu es un jardin clos, ma sœur, ma fiancée, une fontaine close, une source scellée (Ct 4.12, Colombe). Dans son union à cette femme parfaite, il a l’impression d’atteindre la Terre Promise : Tes lèvres distillent le miel, ô mariée ; il y a sous ta langue du miel et du lait (Ct 4.11).

Quelle est la bonne nouvelle pour les personnes qui regrettent leurs mauvais choix dans l’expression de leur sexualité ? 1 Jn 1.9 ; comparez avec Ps 103.12 ; Es 55.7 ; Jn 8.11.


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.