EDS – Lundi 27 mai – Perte de confiance

Nous sommes tous des pécheurs, des individus dysfonctionnels qui, à un moment donné, se révèlent indignes de quelqu’un qui nous faisait confiance. Et qui n’a jamais été trahi par un proche en qui il avait confiance ? Et, aussi difficile que soit la perte de confiance, c’est toujours bien pire quand nous trahissons, ou que nous sommes trahis, par un membre de la famille.

Parfois, il semble plus facile de juste arrêter les frais et de prendre la tangente quand nous décidons que la relation ne mérite pas qu’on fasse des efforts pour la reconstruire. Bien entendu, ce n’est pas si facile quand il s’agit d’un membre de la famille, comme un conjoint. On pourrait même dire que l’un des objectifs du mariage, c’est de nous enseigner la leçon qui consiste à rebâtir la confiance quand elle est brisée.

Quand la confiance dans une relation a été compromise, comment la confiance et la relation peuvent-elles être guéries et sauvées ? 1 P 5.6,7 ; 1 Jn 4.18 ; Jc 5.16 ; Mt 6.14,15.

Rebâtir la confiance brisée s’apparente à un voyage. Il faut faire un pas à la fois. Le voyage commence par une reconnaissance sincère de la souffrance et la confession de la vérité, quelle que soit l’offense et qui que soit l’offenseur.

Quand l’adultère est la cause de l’abus de confiance, la guérison commence quand le coupable se confesse. Dans le processus de guérison, la confession doit accompagner une ouverture totale de celui qui a trahi. Il ne doit rien rester de dissimulé sinon, au moment de la découverte (qui arrivera immanquablement),    la confiance qui était rétablie sera détruite. Et quand la confiance est brisée de nouveau, elle devient plus difficile à guérir que la première fois.

Rebâtir la confiance suppose du temps et de la patience. Plus l’offense est sérieuse, et plus il faut du temps pour la réparer. Acceptez le fait que parfois vous aurez l’impression de faire deux pas en avant et trois pas en arrière. Un jour, c’est comme s’il y avait de l’espoir pour le lendemain, et le lendemain, vous avez envie de vous enfuir. Beaucoup peuvent cependant rebâtir leur relation brisée et développent un mariage plus heureux, plus intime, et plus satisfaisant.

Quels principes de guérison d’un mariage peuvent être employés dans d’autres cas de confiance brisée ? En même temps, dans quelle situation, bien qu’il y ait le pardon, il ne peut plus et il ne doit plus y avoir de confiance ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.