• EDS – Mercredi 1er mai – La vie est-elle plus belle sur un toit ?

    De quelle manière le livre des Proverbes ajoute-t-il une pincée d’humour sur les contrariétés de la vie conjugale ? Pr 21.9,19 ; 27.15,16. Quel effet cet humour a-t-il ?

    Un certain nombre des proverbes considèrent la manière dont nous nous traitons entre proches. Ils font des remarques pertinentes avec finesse et un trait d’esprit, comme ceux qui évoquent l’ami indélicat qui chante des chansons à un cœur triste (Pr 25.20) ou le membre de la famille lève-tôt qui bénit ceux qui dorment d’une voix forte (Pr 27.14). Les épouses qui lisent les versets sur les femmes querelleuses voudront peut-être ajouter quelques « proverbes » sur les hommes ! Elles rétorqueraient peut-être que de telles maximes perpétuent le problème de ces proverbes qui justement ne visent que les femmes, quand les maris, qui ont leur part de responsabilité dans l’atmosphère au foyer, sont également capables de comportements querelleurs. (Imaginez ce que cela devait être d’habiter sous le même toit que Caïphe ou Anne !) Un cœur joyeux est utile. Avoir le sens de l’humour dans la vie de famille est une bonne chose. L’humour permet de relativiser les aléas de l’existence, et contribue à réduire le stress et les tensions. Un cœur joyeux est un bon remède ; un esprit abattu dessèche les os. (Pr 17.22.) Proverbes prend de ces remèdes tout au long du livre et nous permet de rire de certains comportements qui nous agacent et nous ennuient. Quand nous sourions (ou que nous tiquons un peu si   la blague nous concerne), nous sommes en meilleure position pour parler des habitudes ou des comportements qui nous irritent ou nous agacent. D’un autre côté, on ne devrait pas se servir de l’humour pour minimiser ou contourner des problèmes qui ont besoin d’une attention soutenue. Une fièvre peu élevée peut être symptomatique d’une infection chronique. Les querelles, les réflexions incessantes et les plaintes peuvent indiquer qu’il y a une colère réprimée chez un ou plusieurs membres de la famille, liée peut-être à des difficultés avec la réciprocité ou la communication dans la relation. Le partenaire qui se plaint tente peut-être de contrebalancer le pouvoir, le contrôle et la réticence à communiquer qu’il perçoit de la part de l’autre. Si l’infection est guérie, les symptômes disparaissent. Dans les familles, plutôt que d’éviter le problème, ou de s’éviter les uns les autres, les membres s’appuient sur leur amour pour le Seigneur et leur engagement mutuel pour communiquer leurs besoins et leurs sentiments, trouver la racine de leur colère, et la tirer au clair.

    Pourquoi le rire est-il si important au foyer ? Comment l’utiliser pour le bien, et de quelle manière peut-il être perverti et utilisé pour le mal ? Venez avec votre réponse en classe.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.