EDS – Mardi 23 avril – Quand un mariage se termine

Le péché a ravagé l’humanité de bien des manières. Mais, à l’exception de la souffrance physique et de la mort, qu’est-ce qui, à part la famille, a dû en subir les conséquences les plus dévastatrices ? L’expression « famille dysfonctionnelle » est presque un pléonasme. Quelle famille ne l’est pas, dans une certaine mesure ? En dehors de la mort, l’une des choses les plus difficiles qu’une famille puisse affronter, c’est le divorce. Ceux qui traversent cette terrible expérience passent par toute une gamme d’émotions. La première, et la plus courante, est sans doute le chagrin qui, selon les individus, peut durer de plusieurs mois à plusieurs années, avec une intensité variable. Certains peuvent connaître la peur, peur de l’inconnu, des problèmes financiers, et peur de ne pas pouvoir s’en sortir. Certaines personnes peuvent traverser une période de dépression, de colère, et oui, de solitude.

Quels principes généraux concernant le divorce peut-on déduire des versets suivants ? Ml 2.16 ; Mt 5.31,32 ; 19.8 ; 1 Co 7.11-13.

« L’Église, en tant qu’agent du Christ au service du salut, doit exercer un ministère auprès de ses membres dans tous leurs besoins et nourrir chacun, de sorte que  tous puissent grandir vers la maturité chrétienne. Cela est particulièrement vrai  lorsque des membres prennent une décision pour la vie, comme le mariage, ou bien font une expérience traumatisante, comme le divorce. Quand un couple est  en danger de rupture, les plus grands efforts doivent être fournis par les partenaires et par ceux qui exercent un ministère en leur faveur, dans l’Église ou dans leur famille, afin d’obtenir leur réconciliation, en accord avec les principes divins de restauration des relations brisées (Os 3.1-3 ; 1 Co 7.10,11 ; 13.4-7 ; Ga 6.1).

On peut obtenir, auprès de l’Église locale ou d’autres organisations ecclésiales, du matériel qui peut aider les membres à développer un foyer chrétien solide. Ce matériel inclut : (1) des programmes d’orientation pour les couples se préparant au mariage, (2) des programmes de formation pour les couples mariés et leur famille, et (3) des programmes de soutien pour les familles brisées et les personnes divorcées. » Manuel d’église, p. 212.

De quelles manières concrètes et non moralisatrices pouvez-vous aider quelqu’un qui est en train de divorcer ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.