EDS – Lundi 22 avril – La vie sans être marié

Une jeune femme parlait des avantages de la vie de célibataire : « J’ai eu deux fois l’occasion d’aller servir dans le champ missionnaire, et j’ai répondu sans aucune hésitation ». Une personne mariée, avec une famille, aurait peut-être eu besoin de davantage de temps pour prendre cette décision, qui n’impliquait pas qu’elle, mais aussi son conjoint et ses enfants.

Selon Paul, quelles sont les bonnes raisons de ne pas se marier ? 1 Co 7.25-34.

La plupart des gens pensent qu’être marié est la volonté de Dieu pour eux. N’a- t-il pas dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ? Et pourtant, dans la Bible, les exemples de personnes non mariées ne manquent pas, dont le plus grand exemple de tous, Jésus-Christ.

Jérémie reçut comme instruction de ne pas se marier (Jr 16.1-3). C’était un jugement sur une situation historique. Nous ignorons si cette restriction fut annulée par la suite, mais il est clair que Jérémie était un grand prophète, tout en étant célibataire.

De même, le statut marital d’Ézéchiel ne semblait pas être d’une grande importance, bien que sa femme mourût subitement. Il ne put même pas la pleurer, mais dut poursuivre le ministère que le Seigneur lui avait confié (Ez 24.15-18). Le prophète Osée connut également un mariage brisé, mais poursuivit son ministère. L’histoire peut nous sembler étrange, mais Dieu lui dit d’épouser une prostituée, tout en sachant qu’elle quitterait Osée pour d’autres hommes (Os 1-3). Rétrospectivement, nous voyons que Dieu tentait d’illustrer l’amour à sens unique qu’il a pour Israël et pour nous, mais cela dut être extrêmement difficile et douloureux pour Osée d’être cette illustration.

Dans chacun de ces exemples, le statut marital n’était pas un enjeu. Dieu s’intéressait à l’intégrité de la personne, à son obéissance, et à sa capacité à dire ce que Dieu voulait qu’elle dise. Nous devons nous assurer que notre vie n’est pas définie par notre condition maritale. Beaucoup de voix aujourd’hui nous diraient qu’à moins d’être mariés, nous ne sommes pas complets. Paul répondrait : ne vous conformez pas à ce monde‑ci. Mais plutôt, [offrez] votre corps comme un sacrifice vivant, saint et agréé de Dieu (Rm 12.1,2).

De quelles manières pratiques pouvez-vous agir en faveur des personnes non mariées, qu’il s’agisse de membres d’église ou non ?


GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

 Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2019-26

Laisser un commentaire