• EDS – Mardi 30 avril – Corriger avec amour

    Qu’enseigne le livre des Proverbes sur l’importance de discipliner et de corriger un enfant ? Pr 10.17 ; 23.13,14 ; 29.1 ; 29.15.

    Les parents disciplinent parfois leurs enfants pour les reprendre sur ce qui constitue un comportement inacceptable en société, pour les punir de leur désobéissance,  ou même pour exprimer leur mécontentement quand ils sont mal à l’aise. Mais quelle est l’intention de Dieu concernant la discipline de ces jeunes membres de la famille ? Proverbes établit la discipline dans le contexte de l’espérance d’un avenir (Pr 19.18). Les parents pieux savent que les enfants ont une nature pécheresse. Une seule puissance peut les aider, et cette puissance, c’est Christ (voir Ellen G. White, Éducation, p. 34). La mission des parents chrétiens, y compris dans leur discipline, est d’amener les enfants à Dieu.

    Soutenir une jeune plante. À travers Christ, la discipline n’est pas considérée comme un châtiment, ni une expression d’autorité, mais comme une correction salutaire. Le plan de Dieu, c’est que les parents aimants, connaissant la force du péché, guident les pas de leurs enfants vers Christ. Des parents bienveillants corrigent avec gentillesse et fermeté, en se contenant et en guidant les enfants dans leurs premières années, un peu comme un horticulteur pose un tuteur à un arbre tout juste planté, jusqu’à ce que la maîtrise de soi apparaisse et que le jeune ait confiance en Dieu et coopère avec le plan divin pour le salut, la croissance, et la maturité.

    Quel message destiné aux parents trouve-t-on dans Proverbes 13.24 ; 23.13,14 ?

    Au total, seuls quelques versets font mention du bâton  (en hébreu, shebet) dans  le cadre de la discipline des enfants. Dans les livres sur l’éducation chrétienne, on insiste pour dire qu’il faut employer le bâton à la manière du divin Berger quand il guide son troupeau (Ps 23.4). Ailleurs, les Écritures évoquent l’enseignement patient, l’exemple cohérent, une bonne communication, et des relations étroites pour amener un changement chez ses enfants (Dt 11.18,19). Il est vital que l’enfant se sente aimé par ses parents si l’on veut que la discipline ait l’effet correctif et rédempteur désiré (Pr 13.24). Quand la discipline a manqué son objectif en étant trop dure ou mal comprise, comment les parents peuvent-ils arranger les choses avec leurs enfants ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.