• EDS – Mercredi 10 avril – Choisir son partenaire

    Si l’on est censé choisir ses amis avec soin, on doit être encore plus prudent quand le moment vient de choisir son futur conjoint. Adam a été grandement béni que Dieu conçoive sa compagne de ses propres mains et à partir d’un morceau de lui- même. Le choix d’Adam était simple, puisque Ève était non seulement la seule femme, mais la femme parfaite. Nous autres avons un peu plus de difficultés, puisque aucun de nous n’est parfait, et que nous avons beaucoup plus de choix. Puisque cette décision est très importante, Dieu ne nous a pas laissés sans direction à suivre dans ce domaine de notre vie. En plus de toutes les étapes importantes que nous avons vues dans la leçon de lundi, il y a des étapes supplémentaires à suivre, plus spécifiques, pour le mariage (nous examinerons toute la question du mariage plus en détail à la leçon 6). En effet, en dehors du choix de servir le Seigneur, la question du conjoint sera presque toujours le choix le plus important que l’on a à faire dans sa vie.

    Quels conseils très généraux trouve-t-on dans les passages suivants qui pourraient et devraient être mis en application par quelqu’un qui cherche la bonne personne à épouser ? Ps 37.27 ; 119.97 ; 1 Co 15.33 ; Jc 1.23-25.

    En plus de chercher la bonne personne à épouser, soyez vous-même la bonne personne. Tout ce que vous voulez que les gens fassent pour vous, vous aussi, faites‑le de même pour eux : c’est là la Loi et les Prophètes. (Mt 7.12.) Quelqu’un peut trouver un conjoint potentiel extraordinaire, avec toutes les qualités qu’on voudrait, mais si celui qui veut de bonnes qualités chez l’autre en est lui-même dépourvu, tôt ou tard les problèmes surgiront.

    Ce n’est pas nouveau, et il n’y a pas qu’au sein du mariage que l’on voit cette réalité, mais dans la vie en général. Paul passe beaucoup de temps dans l’introduction de Romains à parler à ceux qui condamnent les autres tout en étant coupables de ces mêmes péchés qu’ils dénoncent. Ou comme Jésus l’a dit : Pourquoi regardes‑tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques‑tu pas la poutre qui est dans ton œil ? (Mt 7.3.)

    Vous est-il déjà arrivé de vouloir que les autres (votre conjoint, peut-être) aient des qualités dont, en fait, vous êtes vous-même dépourvu ? Réfléchissez-y.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.