• EDS – Mardi 9 avril – Choisir ses amis

    L’un des choix les plus importants que nous faisons, ce sont nos amis. La plupart du temps, nous ne cherchons pas à nous faire des amis. Souvent, les amitiés se développent naturellement tandis que nous passons du temps avec des gens qui apprécient les mêmes choses que nous.

    Quels principes pour choisir ses amis trouve-t-on dans les versets suivants ? Pr 12.26 ; 17.17 ; 18.24 ; 22.24,25.

    Proverbes 18.24 dit que si nous voulons avoir des amis, nous devons être amicaux. Parfois les gens se retrouvent seuls, mais c’est leur attitude morose et négative qui repousse les autres. « Même les meilleurs d’entre nous ont ces traits de caractère déplaisants. Et en choisissant des amis, nous devrions choisir ceux qui ne s’éloigneront pas de nous quand ils apprendront que nous ne sommes pas parfaits. La tolérance mutuelle est requise. Nous devrions nous aimer et nous respecter les uns les autres malgré les fautes et les imperfections que nous ne pouvons pas nous empêcher de voir. Car c’est l’Esprit de Christ. L’humilité et la défiance envers soi-même doivent être cultivées, ainsi qu’une tendre patience à l’égard des fautes de l’autre. Cela mettra fin à tout égoïsme étriqué et fait de nous des personnes généreuses et au grand cœur. » Ellen White, Pastoral Ministry, p. 95.

    L’une des histoires d’amitié les plus célèbres est celle de David et Jonathan. Si Saül, premier roi d’Israël et père de Jonathan, avait été fidèle et obéissant, son royaume aurait pu durer plusieurs générations,  et Jonathan  aurait pu lui succéder sur le trône. Mais quand Saül s’est révélé indigne de son appel, Dieu choisit David comme nouveau roi d’Israël, et priva du même coup Jonathan de ce qui lui revenait. Nous avons là un exemple fort de la manière dont de mauvais choix d’un membre de la famille (Saül) ont affecté un autre membre (Jonathan). Mais Jonathan n’était pas en colère contre David, ni jaloux de lui. À la place, il choisit d’aider David en le protégeant de la colère de son propre père, Saül. Jonathan s’attacha à David ; Jonathan l’aima comme lui‑même (1 S 18.1). Quel puissant exemple de véritable amitié !

    Ne vous égarez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs (1 Co 15.33,TOB 2010).

    Quelle a été votre expérience personnelle avec les amis, y compris ceux qui, sans peut-être penser à mal, ont fini par vous faire du tort quand même ? En quoi de mauvais choix dans les amitiés nuisent-ils aux relations familiales ?


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.